TV

Kev Adams : "On me voit toujours comme un mec de 17 ans"

Kev Adams : "On me voit toujours comme un mec de 17 ans"
  • A-
  • A+

Kev Adams, qui sera au Zénith de Paris les 26, 27 et 28 décembre avec son spectacle « Voilà Voilà », était l’invité d’Europe 1 ce mercredi. L’humoriste a présenté son spectacle et répondu à des questions posées par des enfants sur sa façon de travailler.

Kev Adams n’est plus un ado et il aimerait que les gens le comprennent. Ce mercredi, l’humoriste était l’invité d’Europe 1 pour parler de son dernier spectacle, « Voilà Voilà », qu’il jouera au Zénith de Paris les 26, 27 et 28 décembre. Kev Adams a d’abord parlé de son image de jeune humoriste : « C'est une entrée en matière qui est juste. Pour mon premier spectacle, j'avais 17 ans, je crois que c'était assez bizarre de voir quelqu'un de 17 ans monter sur scène. Du coup, ça a marqué les gens et on me voit toujours comme le mec de 17 ans. J'ai grandi, et j'aime bien commencer le spectacle en me moquant des clichés des gens. Je sais qu'il y a des gens qui viennent me voir et qui se disent : "Ce mec il ne fait que des trucs pour les enfants et les ados." Je préfère rire de ce cliché dès le début. »

« Je vais chercher mon petit frère à l'école, je l'emmène à la boulangerie »

Kev Adams s’est ensuite prêté au jeu des questions posées par des enfants présents dans le studio d’Europe 1. L’humoriste a parlé de sa façon de travailler, de son inspiration : « C'est important de garder une vie normale. Moi, je vais chercher mon petit frère à l'école, je l'emmène à la boulangerie. Et quand tu vas à la boulangerie, bizarrement je reste longtemps parce que ça m'intéresse de regarder les gens, comment ils discutent entre eux, quelles sont les raisons de leurs engueulades, ce qu'ils achètent le plus. C'est ça aussi mon kiff, l'observation. Plus tu observes, plus tu as des cartouches pour écrire des nouveautés. » Kev Adams a également parlé de l’étape de l’écriture du spectacle : « J'écris mes spectacles, mais pas tout seul. La première trame je l'écris seul. Après, je trouve ça intéressant quand on est humoriste d'avoir quelqu'un pour faire le ping-pong. Je n'ai pas encore la maturité nécessaire pour me dire : "je suis sûr que c'est drôle, je vais aller sur scène et je ne vais pas me planter." J'ai besoin d'avoir quelqu'un en face pour rebondir. »

Par Simon Bardet

Réagissez à l'actu people
Fil d'infos
People Tweet
  • 10 déc Gad Elmaleh @gadelmaleh

    RT @lansonneur17: Quand t'es à l'hôpital et qu'on tente de te remonter le moral @kevadamsss et @gadelmaleh toujours avec moi ! Merci @KA_pu…

    Détails
  • 10 déc Jamel Debbouze @DebbouzeJamel

    RT @Hakimjemili: Compte Facebook bloqué #journeedesdroitsdelHomme https://t.co/dPUvYiiEcB

    Détails
  • 10 déc Cyril Hanouna @Cyrilhanouna

    RT @Leasssssss: TPMP, l’émission qui fait débat à la machine à café https://t.co/AkmsXVrWwV https://t.co/fyqnothKQV

    Détails