• Non Stop People
    est disponible sur
  • Canalsat46
  • Free86
  • Orange84
TV

Koh-Lanta - Fabrice : comment Bertrand-Kamal l'a aidé à accepter son élimination (Exclu)

Koh-Lanta - Fabrice : comment Bertrand-Kamal l'a aidé à accepter son élimination (Exclu)
  • A-
  • A+
Partager Google+

Ce vendredi 13 novembre, dans l'épisode 12 de "Koh-Lanta, les 4 Terres" diffusé sur TF1, Fabrice a été brutalement éliminé à l'issue de l'épreuve d'immunité. Un scénario qui s'était déjà produit dans l'aventure avec Bertrand-Kamal quelques jours auparavant. En exclusivité pour Non Stop People, l'aventurier est revenu sur son départ et a révélé comment Bertrand-Kamal l'a aidé à accepter son sort dans le jeu.

Non Stop People : Comment avez-vous vécu cette élimination brutale du jeu ?

Fabrice : Quand on sort comme ça sur une épreuve d'immunité, c'est toujours difficile parce que c'est le couperet qui tombe d'un coup. Il n'y a pas de négociations. C'est bref et sans appel. Sur le coup, on a du mal à réaliser. Mais bon, ça fait partie du jeu. On le savait. Le matin même, j'avais une appréhension. J'avais un petit doute d'une élimination directe parce qu'on était encore huit. On savait qu'il y allait avoir une double élimination.

Non Stop People : Dans quel état d'esprit étiez-vous pendant l'épreuve ?

Fabrice : J'étais stressé. J'entendais les autres qui avaient fini depuis un petit moment déjà et au fur et à mesure, on s'est retrouvé tous les deux avec Ava et là je me suis dit : 'C'est elle ou moi'.

Non Stop People : Avec le temps, est-ce que cette élimination a été plus facile à accepter ?

Fabrice : Oui, effectivement. Ma fierté, c'était de ne pas être éliminé par le flambeau que Denis Brogniart éteint. On avait aussi eu le même discours avec Bertrand-Kamal quand je suis rentré à la résidence du jury final. Il m'a dit : 'Fabrice, c'est la plus belle des sorties qu'on a eue. On n'a été éliminé par personne. Il n'y a aucune rancoeur, tu sors la tête haute et tu dis au revoir à tes potes sans amertume'. C'est une belle sortie, même si elle a été difficile à accepter.

Non Stop People : Que représentait Bertrand-Kamal pour vous ?

Fabrice : C'était le deuxième soleil de l'aventure. Il était toujours heureux, toujours joyeux. Quand on l'a à ses côtés, l'aventure est plus facile, plus heureuse. Quand il est parti, ça a assombri l'aventure. C'était un gars exceptionnel.

"J'ai toujours voté avec le coeur"

Non Stop People : Pensiez-vous aller aussi loin dans la compétition ?

Fabrice : Au début, quand j'ai vu les autres aventuriers, je me suis dit : 'Oula Fabrice, tu ne vas pas durer longtemps, parce que physiquement, tu n'es pas fait comme eux'. Je pensais que je n'allais pas faire long feu. Au fil des jours et des semaines, je me sentais de mieux en mieux. Je pensais vraiment aller jusqu'à l'orientation, j'y croyais à fond. Je n'aurais pas dû y croire si fort, parce que je pense que c'est pour ça que ma main a tremblé à un moment donné pendant l'épreuve.

Non Stop People : Qu'est-ce qui a été le plus difficile pour vous ?

Fabrice : Le plus difficile, c'était de retrouver ses repères. Pendant 3, 4 jours, on ne sait plus où on habite. Après, ça va mieux. Au milieu de l'aventure, les proches nous manquent énormément. Physiquement, ça va. La faim effectivement est difficile, mais on accepte tout. Le corps s'adapte tellement bien qu'on arrive à faire abstraction de tout ça. Mentalement par contre, c'est plus difficile.

Non Stop People : Qu'est-ce qui vous a fait tenir mentalement ?

Fabrice : On est entouré, on est soudé dans l'aventure. La nuit, on dort tous l'un contre l'autre, déjà pour se tenir chaud puis mentalement, pour se soutenir. On est tous dans le même bateau donc on se soutient. L'aventure passe beaucoup plus facilement quand on est tous réunis.

Non Stop People : Dans quel état d'esprit étiez-vous avant les conseils ?

Fabrice : Les conseils, c'était tout le temps très difficile pour moi. Dès le début, j'avais du mal à mettre le prénom de quelqu'un dans l'urne. Quand on a dû mettre celui de Marie-France - en plus quelqu'un de notre région - c'était dur. Ces moments-là étaient les moins agréables de l'aventure.

Non Stop People : Est-ce que vous vous dites aujourd'hui : 'Je n'aurais pas dû voter pour telle personne' ?

Fabrice : Non. J'ai toujours voté avec le coeur. Quand on fait les choses avec le coeur, on n'a pas trop de regrets. Aujourd'hui, on se revoit tous. Il n'y a aucune animosité entre nous.

Non Stop People : Pourquoi avoir voulu participer à "Koh-Lanta" ?

Fabrice : J'ai voulu le faire pour mon fils. Il a dix ans. Je voulais qu'il soit fier de moi, tout comme ma famille, mes amis, ma région. Dans le casting, j'ai toujours mis ma région en avant. J'ai eu un bon retour par rapport à ça. J'étais content de représenter le Nord.

Non Stop People : Que retenez-vous de cette expérience ?

Fabrice : C'était une belle aventure humaine. Jamais je n'aurais pensé faire 'Koh-Lanta', même à 20-30 ans. C'était une sorte de défi pour moi. Arrivé à un certain âge, on se demande si on peut toujours faire une belle aventure. On est toujours apte, il n'est jamais trop tard. J'essaie de véhiculer des valeurs. Quand on raisonne avec le coeur, ça fonctionne bien.

Confidences exclusives recueillies par Clara P. Ne pas reprendre sans citer Non Stop People.

Par Clara P

Réagissez à l'actu people
Fil d'infos
People Tweet
  • 25 nov Non Stop People @NonStopPeople
    DALS - Anthony Colette : pourquoi il a refusé une première fois de participer à l'émission (Exclu vidéo)… https://t.co/wrp7mnbnLD
    Détails
  • 25 nov Cyril Hanouna @Cyrilhanouna
    Merci à tous!❤️❤️et Joël va bcp me manquer mais trop content qu il reparte avec la boîte à 30000!🎉❤️❤️ https://t.co/r1ny7YiuqG
    Détails
  • 25 nov Non Stop People @NonStopPeople
    Mort de Christophe Dominici : Patrick Sébastien lui rend un vibrant hommage https://t.co/30H2qemJPu https://t.co/tG5hN6Tznu
    Détails