• Non Stop People
    est disponible sur
  • Canalsat46
  • Free86
  • Orange84
TV

« Le cinéma, une vraie ambition »

« Le cinéma, une vraie ambition »
  • A-
  • A+
Partager Google+

Mis en lumière par le Jamel Comedy Club, Dedo est en ce moment au théâtre "Les Feux de la Rampe" pour son spectacle "Prince des Ténèbres", du jeudi au samedi à 21h30. Dans la deuxième partie de cet entretien, l’humoriste parle de ses différentes passions…et de son horreur des jeux de mots !

Dedo, je vous ai entendu dire plusieurs fois « le nazisme et les jeux de mots, c'est le mal ». Vous détestez les jeux de mots à ce point ?

C'est vrai je le dis beaucoup ? Tu vois à quel point c'est une blessure de guerre ! Je ne sais pas pourquoi, mais je n'aime pas ça ! Peut-être que ça vient d'une vie antérieure où j'ai été maltraité par des jeux de mots. J'ai des potes qui font ça tout le temps, je respecte les humoristes qui en font, mais je déteste ça. Si tu veux me torturer, tu m'attaches sur une chaise, tu braques une lumière sur un mur avec des blagues Carambars inscrites dessus, je transpirerai énormément.

En 2007, vous disiez que si ça ne marchait pas sur scène, vous vous tourneriez vers la musique. Ça reste une vraie envie aujourd’hui ?

J'avais un groupe au lycée, comme beaucoup de gens. La musique, c'est vraiment un truc qui me branche. Je pense que c'est un truc logique quand tu fais de la scène. Souvent, quand tu es comédien, tu as envie de faire de la musique, et inversement. Il y a quelque chose de fascinant dans la musique, c'est une forme de communication tellement bizarre. Tu joues d'un instrument les gens crient, ce n'est pas normal ! Il y a quelque chose de magique dans la musique. J'adore ça.

Au point d’en faire sur scène un jour ?

Peut-être. Il y a déjà un peu de musique dans le spectacle. Après, un album, je ne sais pas. Je respecte tellement la musique, j'ai des potes qui font ça très bien, du coup, tu ne te sens pas légitime par rapport à ça. Mais participer à des événements, ça pourrait me plaire.

« J'aime le cinéma dans toute sa diversité »



D’où vient votre passion pour le cinéma ?

C'est arrivé petit. J'étais élevé par mes grands-parents, qui étaient cools et me laissaient regarder la télé le soir avant d'aller me coucher. Je suis tombé, un jour, sur une émission qui s'appelait « la dernière séance », présentée par Eddy Mitchell, et qui passait tout le temps des classiques du cinéma. Ça a été mon premier déclencheur. Mon premier choc cinématographique, ça a été « Freaks », de Tod Browning, que j'ai vu à 8 ou 9 ans, et que personne ne devrait voir à cet âge-là. C'est un film incroyable, qui se termine très mal. Cela m'avait fasciné. Je pense que, quand tu découvres le cinéma de genre petit, ça t'ouvre à tous les types de cinéma. Cela a aiguisé ma curiosité, et par la suite, j'ai regardé énormément de films. J'aime le cinéma dans toute sa diversité.

Est-ce que vous rêvez de jouer au cinéma ?

Complètement. J'ai découvert le cinéma petit, je pense que c'est ce qui m'a poussé à devenir comédien. Devenir comédien, et participer à des films, c'est une vraie envie, une vraie ambition. J'espère que j'y arriverai.

Dernière question, le même soir, vous avez le choix entre le spectacle d'Eddie Izzard, le concert de Meshuggah, et une rencontre avec John Carpenter. Que choisissez-vous ?

Oh, c'est dur ! Pour là, maintenant, pas Eddie Izzard, parce que lorsqu'il est venu jouer à Paris, je l'ai vu une bonne trentaine de fois, donc ce n'est pas trop grave si je le loupe. Meshuggah, je les ai vus deux fois en concert, c'était vraiment mortel ! « Big John », Monsieur John Carpenter, je n'ai jamais eu l'occasion de lui parler, je suis dingue de ses films. Le spectacle s'appelle « Prince des Ténèbres » en hommage à l'un de ses films, vraiment incroyable. Je choisirais la rencontre avec John Carpenter, il a bercé mon enfance, c'était ma nounou. Je pouvais regarder ses films en boucle.

Par Simon Bardet

Réagissez à l'actu people
Fil d'infos
People Tweet
  • 16 déc Non Stop People @NonStopPeople
    @MFrance2018 - Miss Corse @EvaColasMissOff (21 ans) est candidate à l'élection de #MissFrance2018 >> Découvrez son… https://t.co/xRcE6ylgOR
    Détails
  • 16 déc Non Stop People @NonStopPeople
    @MFrance2018 - Miss Lorraine @CloeCirelliOff (21 ans) est candidate à l'élection de #MissFrance2018 >> Découvrez so… https://t.co/rFiJl8gXPY
    Détails
  • 16 déc Non Stop People @NonStopPeople
    @MFrance2018 - Miss Bretagne @caroline_lemee (24 ans) est candidate à l'élection de #MissFrance2018 >> Découvrez so… https://t.co/74xyGhurLO
    Détails