• Non Stop People
    est disponible sur
  • Canalsat46
  • Free86
  • Orange84
TV

Le Meilleur Pâtissier : pourquoi le Covid n’a pas eu d’impact sur le tournage

Le Meilleur Pâtissier : pourquoi le Covid n’a pas eu d’impact sur le tournage
  • A-
  • A+
Partager Google+

La nouvelle saison du "Meilleur Pâtissier" a fait son grand retour sur M6 le 4 mai dernier. Cette édition spéciale "de professionnels" intriguent les téléspectateurs. Pourquoi aucun protocole sanitaire n'a été mis en place pendant le tournage ? Julia Vignali a fait des confidences à ce sujet.

Ce mardi 25 mai, un nouvel épisode du "Meilleur pâtissier" sera diffusé sur M6. Cette version, spéciale "professionnels" continue de faire saliver les papilles des téléspectateurs. Quatre duos sont encore en compétition pour tenter de remporter le titre de "meilleur pâtissier" du concours. Si Cyril Lignac est toujours présent pour évaluer les candidats, il est rejoint cette fois-ci par Pierre Hermé et Jean-François Piège. Ce jury d'exception est particulièrement méticuleux et ne laisse aucune place à l'erreur. Autre détail de cette saison, il s'agit de la dernière de Julia Vignali puisqu'elle quitte la sixième chaîne. Si les candidats réalisent une fois de plus de douces prouesses sucrées, un détail interpelle chaque semaine les internautes. Aucun geste barrière ni protocole sanitaire n'est visible à l'écran... Et la raison peut rendre un brin nostalgique tous les fans du programme.

"C'était le bon vieux temps"

Aucun masque, aucune visière, des câlins, des dégustations, du monde... L'émission du "Meilleur pâtissier" nous semble avoir été filmée à une toute autre époque, une période où la pandémie de coronavirus n'existait pas... et c'est d'ailleurs le cas. Dans les colonnes de "Télé 7 jours", Julia Vignali a expliqué la raison pour laquelle le tournage s'est "parfaitement bien déroulé". "Nous l'avons enregistré fin 2019, époque formidable où le Covid n'existait pas", a-t-elle démarré avant de poursuivre : "C'était alors le bon vieux temps ! Celui où nous étions encore totalement libres. Sinon, bien sûr, j'étais ravie de faire partie, une nouvelle fois, de cette affiche prestigieuse, avec le gratin de la pâtisserie française, une discipline qui est tellement difficile… J'ai aimé être entourée de ce jury, composé de trois grands hommes : Pierre Hermé, Cyril Lignac et Jean-François Piège. Ce sont les patrons dans leur domaine !" À cette époque, tout était plus simple. 

Par Solène Sab

Réagissez à l'actu people
Fil d'infos
People Tweet
Les plus lus
Top people

The best of vidéo people