• Non Stop People
    est disponible sur
  • Canalsat46
  • Free86
  • Orange84
TV

Léa Salamé : pourquoi le confinement a été une "souffrance absolue" pour elle

Léa Salamé : pourquoi le confinement a été une "souffrance absolue" pour elle
  • A-
  • A+
Partager Google+

Ce jeudi 4 juin, Léa Salamé co-présente avec Thomas Sotto sur France 2 le troisième et dernier numéro de l'émission "Vous avez la parole", consacrée à la crise sanitaire. Dans un entretien qu'elle a accordé à TV Mag, la journaliste a dévoilé le programme de la soirée et les invités qui seront présents. Elle a également raconté son confinement. Une période qu'elle a qualifiée de "souffrance absolue".

Avec la fin du confinement, Léa Salamé a pu reprendre le chemin des tournages. Ainsi, la semaine dernière, la journaliste a retrouvé le plateau de son émission "Stupéfiant!" pour l'enregistrement d'un numéro inédit qui sera diffusé le 10 juin prochain sur France 5. "Il nous semblait incontournable d'évoquer la culture en danger", a-t-elle confié dans une interview accordée à TV Mag. "Ce n'est pas qu'un monde de privilégiés. Des tournages sont condamnés, des théâtres risquent de fermer, des libraires vont crever. La culture est ce qui nous fait vibrer et nous différencie de l'animal. J'espère qu'elle reviendra rapidement dans nos vies (...) Il faut sortir de ce huis clos étouffant du Covid".

Ce jeudi 4 juin, Léa Salamé fait son retour sur France 2 pour le troisième et dernier numéro de "Vous avez la parole", émission qu'elle co-présente avec Thomas Sotto. Une édition spéciale consacrée à la crise sanitaire, avec quatre invités maximum sur le plateau. Les téléspectateurs retrouveront Bruno Le Maire, Philippe Etchebest et la philosophe Julia de Funès.

Un appel quotidien à ses parents

Dans ce même entretien, Léa Salamé a accepté de se confier sur son confinement. Comment l'a-t-elle vécu ? "Pour quelqu'un comme moi, qui jongle entre trois jobs à la radio et à la télé, cet arrêt forcé m'a d'abord fait trébucher. Les trois premières semaines ont été d'une souffrance absolue. J'avais le sentiment qu'on m'enlevait ma liberté. Le silence, l'ennui, le ralentissement, le vide...", a-t-elle commencé.

Puis au fil du temps, la journaliste de 40 ans a su profiter de ces moments à la maison. "Toutes ces choses qui m'effrayaient m'ont finalement apporté de la sérénité. Les liens familiaux se resserrent. J'appelais tous les jours mes parents, mes beaux-parents. J'ai pris plaisir à jouer avec mon fils et mon beau-fils. Au moment du déconfinement, j'étais même nostalgique. Enfin, pas plus de deux jours", a-t-elle continué.

Par Non Stop People TV

Réagissez à l'actu people
Fil d'infos
People Tweet
  • 02 juil Paris Hilton @ParisHilton
    #BossBabes rocking #ParisHiltonMerch. ✨👑✨ Get yours today at https://t.co/avR0A5zF0v 💖 Free mask with every purchas… https://t.co/vKUReX0y3m
    Détails
  • 02 juil Non Stop People @NonStopPeople
    Kanye West : un garde du corps l'accuse de harcèlement https://t.co/t5F4jGMMpj https://t.co/prfsdnRmmU
    Détails
  • 02 juil Non Stop People @NonStopPeople
    Sheila : ses rares confidences sur la mort de son fils https://t.co/T00XJDiza7 https://t.co/xqr2lg2tUu
    Détails