• Non Stop People
    est disponible sur
  • Canalsat46
  • Free86
  • Orange84
TV

Les confidences de Gérard Depardieu

Les confidences de Gérard Depardieu
  • A-
  • A+
Partager Google+

Gérard Depardieu a donné une longue interview au « Journal du dimanche ». L’acteur revient sur la polémique causée par son départ en Belgique puis en Russie. Il évoque aussi son image rebelle et son désir de liberté.

Après le silence, Gérard Depardieu fait son grand retour dans les médias, dimanche. L’acteur sera sur le plateau du 20 Heures de TF1, face à Claire Chazal, pour promouvoir le film « La Marque des anges - Miserere » de Sylvain White. Il joue aux côtés de Joey Starr et Helena Noguerra. Avant sa présence à la télévision, Gérard Depardieu a accordé un entretien au « Journal du dimanche », dans lequel il souhaite éteindre la polémique, née suite à son départ en Belgique puis en Russie, chez son ami Vladimir Poutine. « Un acteur est par nature invexable, donc je ne suis pas vexé. Dans ma plus tendre enfance, j'entendais des gens dire qu'il ne fallait pas me fréquenter. Je suis vacciné contre ce qu'on peut dire de moi », explique-t-il.

Gérard Depardieu préfère ne pas s’attarder sur les propos du gouvernement lors de cette polémique, mais il se dit touché d’avoir été soutenu par certains confrères : « Je ne vois pas qui n'aimerait pas être aimé. Je n'ai pas envie d'être aimé à 100 % car c'est douteux. En revanche, avoir une cote de désamour de 30 %, ça me va. » L’acteur évoque également son image : « Je crois que je corresponds à une image que les Français aiment. Celle de quelqu'un de rebelle, qui bouscule les choses, qui est parfois ivre. C'est un peu cet esprit hooligan qui plaît à Poutine. Qui plaît aussi à beaucoup de gens ici à travers, par exemple, notre Johnny national. »

Dans ce long entretien, Gérard Depardieu évoque également la politique et, malgré son amitié avec Nicolas Sarkozy, il ne se dit ni de droite, ni de gauche. « Je ne suis ni de droite ni de gauche. Je suis un homme vivant. Emerveillé par ce qui l'entoure et qui devient sourd à la connerie. Dans une rue, il n'y a pas un trottoir de droite et un trottoir de gauche. Il y a des gens sympathiques partout et des cons partout. Parfois il faut faire du slalom », s’amuse-t-il.

Par Simon Bardet

Réagissez à l'actu people
Fil d'infos
People Tweet
  • 17 déc Non Stop People @NonStopPeople
    Qui est Maëva Coucke, la nouvelle Miss France ? https://t.co/QXeFsa3wyX https://t.co/13puCoGVad
    Détails
  • 17 déc Non Stop People @NonStopPeople
    RT @NonStopPeople: Êtes-vous séduits par la nouvelle Miss France, Maëva Coucke ? 🤔
    Détails
  • 17 déc Non Stop People @NonStopPeople
    Sur le plateau d'On N'est Pas Couché, Yann Moix a dénoncé la malhonnêteté de certaines célébrités concernant l'homm… https://t.co/UFr8OjqROE
    Détails