• Non Stop People
    est disponible sur
  • Canalsat46
  • Free86
  • Orange84
TV

Les raisons du clash Geneviève de Fontenay - Mareva Galanter

Les raisons du clash Geneviève de Fontenay - Mareva Galanter
© Maxppp
  • A-
  • A+
Partager Google+

On ne présente plus la présidente d'honneur du Comité Miss Prestige National Geneviève de Fontenay. Pour Non Stop People, celle qui reste très aimée du grand public, qu’il soit sur internet ou devant sa télévision, a accepté de s’exprimer sur sa vision des concours de Miss et Mister en tout genre. Entretien.

L’élection Miss France, fait partie de ces rendez-vous annuels qui partagent les téléspectateurs : Entre ceux qui fustigent le concept de la femme objet mise en scène dans un décor très (trop ?) rétro et ceux qui voient ici l’occasion de célébrer la beauté de la femme d’aujourd’hui tout en en véhiculant les valeurs, le public est pourtant bien friand du concept. De quoi inventer plusieurs dérivés.

Les concours de mini miss, qu’en pense Geneviève de Fontenay ? "Celui qui les organise (Michel Le Parmentier, NLR) est un personnage plus que méprisable. On ne peut pas faire de concours entre les enfants : Par principe, tous les enfants sont beaux et quand vous avez des mères qui disent 'ma petite fille est mieux faite que la vôtre… Ou quand la petite fille n’est pas élue 'Maman, je ne suis pas belle', ça les traumatise !". Ce n’est donc pas seulement l’organisateur qui dérange l’ancienne  présidente du Comité Miss France mais bien le concept. "Qu’elles (les petites filles, NDLR) fassent des défilés de mode, ça, ça va, mais le concours en lui-même, non".

Attention alors à ne pas faire le rapprochement entre les concours qu’elle organise et ceux qui mettent en scène des enfants "les adultes  qui se présentent sont responsables, ça n’a rien à voir avec une enfant. Une enfant, c’est grave. A 6 ans, on ne peut pas dire quelle est la plus belle par rapport à celles qui sont autour".

Mister France ? "Pas quelque chose de normal"

Si le problème est bien l’âge des participants, qu’en est-il de leur sexe ? Pouvons-nous nous attendre à un Mister Prestige National ? "Ah non, ça n’est pas mon rayon si je puis dire. Il y a eu des concours Mister France sur TF1 et ça n’a pas marché. Les concours de beauté ont toujours existé : Dans l’antiquité, les athéniennes laissant tomber leurs voiles devant Praxitèle, c’était déjà la femme avec ce que ça représente comme élégance, grâce…". Geneviève de Fontenay évoque ensuite le fait que les concurrents sont "bien souvent des homosexuels" . Mais non, ce n’est pas leur sexualité qui la dérange, "Ce n’est pas quelques chose de normal. La femme ça représente beaucoup de choses… La preuve, c’est que ça n’a pas marché sur TF1". Et si l’on émet l’hypothèse que l'audience très basse vient peut-être du fait que le concept était tout nouveau, elle est sure que ce n’est pas la raison "Quand il y a deux mecs qui sont là, l’un à côté de l’autre, moi je ne sais pas, ça ne m’intéresse absolument pas, je n’ai aucun intérêt à regarder ça. Je suis contre".

Geneviève De Fontenay, Miss Buzz 2014

En faisant référence à l’antiquité pour justifier son point de  vue, Geneviève de Fontenay pourrait bien donner raison aux quelques personnes lui prêtant un côté vieux jeu. Et pourtant, elle fait partie d’une communauté de personnages bien présents sur la toile, et ce, parce qu’elle accepte volontiers les interviews 2.0 en plus d’être très proche de ses jeunes fans.

"C’est vrai que je peux dire que j’ai un capital qui n’a pas de prix et que j’apprécie. C’est pour ça que je ne refuse jamais une photo. Le jour où on me demandera plus rien, je dirais Geneviève, rentre dans ta caisse, c’est fini". Concernant sa notoriété sur Internet, elle ne lit pas tout, et ne connaît que  très peu "tous ces trucs sur Internet…Twitter et tout ça". Alors Geneviève de Fontenay demande "je ne sais pas trop ce qu’on dit sur moi sur Internet. Dans l’ensemble, c’est positif ou négatif ?". On ne lui apprend rien : "On en peut pas faire l’unanimité". "Pas forcément consciente" qu’on rebondit sur ses propos piquants au sujet de l’actualité (François Hollande "La limace", le match France-Nigéria du mondial 2014 durant lequel personne n’a évoqué les jeunes nigérianes enlevées par Boko Haram…), elle ne le fait pas pour le buzz.

En l’occurrence, Geneviève de Fontenay avait évoqué le cas des 300 nigérianes au micro de Jimmy Bregy, pour Youtube. Un mode d’interview plutôt actuel, en somme. "Je ne dis jamais non (aux jeunes, NDLR), car je les aime bien, alors si je peux les aider un  peu…J’y vais de bon cœur. Il y’a beaucoup de jeunes et de toutes sortes : Des maghrébins, des noirs, des enfants...".

Egalement invitée sur le plateau télé de la chaîne Non Stop People, Geneviève de Fontenay a évoqué les raisons de sa grande mésentente avec Mareva Galanter. L’extrait est à retrouver en début d’article.

 

Par Caroline André

Réagissez à l'actu people
Fil d'infos
People Tweet
  • 27 mai Paris Hilton @ParisHilton
    https://t.co/SuZJjP2tbC
    Détails
  • 27 mai Kim Kardashian West @KimKardashian
    💋 https://t.co/KxrOfcMk4W
    Détails
  • 27 mai Kim Kardashian West @KimKardashian
    20% off sitewide at https://t.co/PoBZ3bhjs8 ✨ https://t.co/9fAXUiWYmt
    Détails