• Non Stop People
    est disponible sur
  • Canalsat46
  • Free86
  • Orange84
TV

LGJ : Fabrice Eboué a-t-il songé à arrêter la scène après les attentats ? Il répond (vidéo)

LGJ : Fabrice Eboué a-t-il songé à arrêter la scène après les attentats ? Il répond (vidéo)
  • A-
  • A+
Partager Google+

Invité du Grand Journal ce mercredi 16 décembre, Fabrice Eboué est revenu sur les attentats qui ont touché la France en 2015. Ces événements tragiques ont fait réfléchir l’humoriste sur son métier. Non Stop People vous en dit plus.

Comme Thomas N’Gijol, Noom Diawara, Alban Ivanov, Frédéric Chau ou sa compagne Amelle Chahbi, Fabrice Eboué a bénéficié du coup de pouce de Jamel Debbouze pour que sa carrière d’humoriste décolle. Sniper préféré de Marc-Olivier Fogiel quand ce dernier animait "T’empêches tout le monde de dormir" sur M6 ou de Laurent Ruquier à la radio, l’humoriste joue actuellement son spectacle "Fabrice Eboué levez-vous" à travers la France. Avec son humour corrosif, il va parfois très loin, comme en avril dernier quand il s’en était pris à Mimie Mathy.

Interrogé sur la place des acteurs de télévision au cinéma, il avait lancé : "Par exemple, si j'ai Mimie Mathy qui vient, je vais lui dire : 'Ça ne va peut-être pas le faire' (...) En 2015, faire une série avec des nains magiques, honnêtement, lorsqu'on voit qu'à côté, il existe des programmes comme Game of Thrones... Je trouve simplement qu'on pourrait faire des séries un peu plus élaborées, avec plus de recherche des personnages. Ce que je voulais dire avec Mimie Mathy, qui fait 10 millions de téléspectateurs, c'est que quand les gens vont regarder mon film, ils vont voir Joséphine, ange gardien."

Au mois de janvier, juste après les attentats contre Charlie Hebdo et l’Hyper Cacher, Fabrice Eboué avait accordé une interview à La Voix du Nord pour savoir si on pouvait rire de tout. Il avait aussi été interrogé sur son soutien affiché à Dieudonné : "Je n’ai pas pris la défense de Dieudonné. J’ai pris la défense légitime de la liberté d’expression, la liberté de dire ce qu’on a envie de dire et de ne pas prendre le public pour un imbécile. Là, selon moi, ce sont les fondements mêmes de la démocratie qui sont bafoués. Voilà pourquoi j’ai défendu la liberté d’expression et j’ai défendu tout simplement mon propre métier."

"Il fallait continuer"

Invité sur le plateau du Grand Journal ce mercredi, Fabrice Eboué est revenu sur les attentats récents et ceux de janvier, qui ont entraîné une réflexion sur son métier d’humoriste comme il l’a expliqué. "Arrêter la scène non. Je me suis posé des questions sur le propos. Je me suis demandé si nous comiques, on ne cristallisait pas certaines choses. J’ai quand même un fonds de commerce qui est basé sur l’identité, sur les communautés. Est-ce qu’on ne doit pas mettre un peu la pédale ? Et puis après je me suis dit que c’était faire le jeu de ces barbares donc il fallait continuer."

Réagissez à l'actu people
Fil d'infos
People Tweet
  • 15 déc Cyril Hanouna @Cyrilhanouna
    Je suis heureux pour @Ahmed_Sylla qui a cartonne hier! C mérite
    Détails
  • 15 déc Non Stop People @NonStopPeople
    Alain Souchon livre un touchant souvenir de Johnny Hallyday (Vidéo) https://t.co/lvKAL8vpfj https://t.co/gIlafLvhEi
    Détails
  • 15 déc Cyril Hanouna @Cyrilhanouna
    Merci à vous semaine record pour @TPMP pour l instant! En attendant ce soir, on sera La en direct! Je vous aime tant!❤️❤️❤️
    Détails