• Non Stop People
    est disponible sur
  • Canalsat46
  • Free86
  • Orange84
TV

Lucie Lucas : harcèlement sexuel, agressions, viols… elle brise son silence

Lucie Lucas : harcèlement sexuel, agressions, viols… elle brise son silence
  • A-
  • A+
Partager Google+

Confessions. Samedi 23 novembre, Lucie Lucas a publié un message fort sur Instagram. Une collection d’expériences glaçantes qu’elle aurait subies. L’actrice phare de "Clem" a dénoncé plusieurs hommes. Non Stop People vous en dit plus.

Une vague violette a envahi les rues de Paris. Samedi 23 novembre, 49 000 manifestants se sont mobilisés contre les violences conjugales et sexuelles (150 000 dans toute la France). Tous répondaient à un appel lancé par le collectif féministe Nous Toutes. Parmi les personnes mobilisées dans la capitale, on retrouvait notamment Muriel Robin, Alexandra Lamy, Julie Gayet, Sandrine Bonnaire – qui a elle-même été victime de violences conjugales par le passé – Adèle Haenel, Laetitia Casta ou encore Aïssa Maïga. Durant cette mobilisation, Muriel Robin en avait profité pour adresser un message à Emmanuel Macron. Depuis janvier 2019, 138 femmes ont été tuées par leurs compagnons ou ex-conjoints.

Des souvenirs douloureux

Une personne n’a pas souhaité manifester dans les rues de Paris. Il s’agit de Lucie Lucas. Pour rappel, la star emblématique de la série "Clem" avait quitté la capitale française avec son mari Adrien et leurs trois enfants. Samedi 23 novembre, sur son compte Instagram, la comédienne a partagé des épisodes intimes de sa vie. Elle dénonce les hommes qui l’auraient harcelée, agressée sexuellement ou encore violée. "J’aimais le théâtre mais je n’aimais pas que mon professeur tâte mes seins naissants et remonte ses mains le long de mes cuisses (…) j’aimais secrètement ce garçon de 2 ans de plus que moi (…) mais je n’ai pas aimé qu’il s’en aperçoive et me viole dans sa cave quand je pleurais toutes les larmes de mon corps en disant non", peut-on lire.

Derrière ces nombreux témoignages se cache un autre message, encore plus bouleversant. "Des souvenirs sexuellement désagréables j’en ai depuis que j’ai 3 ans. Je ne sais pas si je connais une seule femme qui n’ait pas de douloureuses expériences à partager", écrit Lucie Lucas. Et d'ajouter : "Nous demandons le respect, la tranquillité, la vie". Comme Adèle Haenel, qui n'avait pas souhaité porter plainte après avoir été agressée à l'âge de 13 ans, Lucie Lucas ne veut "pas de tribunal du tout". Elle lance un appel à "une société qui doit se réveiller". 

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

 

Par Laura C-M

Réagissez à l'actu people
Fil d'infos
People Tweet
  • 04 juin Non Stop People @NonStopPeople
    Mary Pat Gleason : l'actrice est morte à l'âge de 70 ans https://t.co/JINDd5NlDI https://t.co/seQ5GtYiFC
    Détails
  • 04 juin Non Stop People @NonStopPeople
    RT @morandini_live: A 10h35 en direct dans #morandinilive 🎙Bourdin quitte la matinale de RMC 💥Débat sur Adama Traoré 💶Face à face : baiss…
    Détails
  • 04 juin Cyril Hanouna @Cyrilhanouna
    Surtout merci aux candidats et à vous d être là pour ce nouveau rdv😘😘 https://t.co/M7lFfVqjUS
    Détails