TV

Madonna en faveur de l'homosexualité

   / 7  
1
Madonna avec les LMFAO pendant le Super Bowl
2
Madonna lors d'un concert au Royaume-Uni
3
Madonna avec la Reine d'Angleterre
4
Madonna au début de sa carrière
5
Madonna avec son ex époux Guy Ritchie
6
Madonna pendant un concert
7
Madonna avec sa fille Lourdes
  • A-
  • A+

Lorsque Madonna est venue donner une série de concerts en Russie durant l’été 2012, elle ne se doutait pas qu’en, défendant les homosexuels ainsi que les Pussy Riot, elle travaillait illégalement.

Ce mardi, un député russe à l’origine d’une loi controversée anti-gay à Saint-Pétersbourg a accusé la célèbre Madonna d’avoir travaillé illégalement lors de ses concerts en Russie l’été dernier. En effet, la star avait défendu les homosexuels ainsi que les Pussy Riot, chose illégale.

Vitali Milonov, député local du parti au pouvoir Russie Unie a alors déclaré, "Le type de visa obtenu par Madonna en août 2012 lui permettait de mener des activités humanitaires et culturelles, mais pas commerciales". Madonna avait donc un visa de trois mois, délivré au titre des "échanges culturels", c'est-à-dire "un visa qui ne permet pas de travailler et gagner de l'argent" en Russie, a expliqué le député, indiquant s'être renseigné auprès du ministère des Affaires étrangères. Cependant, la chanteuse américaine a donné deux concerts à Moscou et Saint-Pétersbourg en août 2012 et, selon Vitali Milonov, "a gagné des millions". Durant ses concerts, elle avait alors apporté son soutien aux homosexuels ainsi qu’aux membres du groupe qui forment les Pussy Riot qui sont actuellement sous les barreaux pour avoir entamer une "prière punk" anti-Poutine dans la cathédrale de Moscou.

Ainsi, des organisations ultra-nationalistes russes avaient alors porté plainte devant un tribunal de Saint-Pétersbourg, et demandant à la Madone de verser 333 millions de roubles, soit 8,5 millions d’euros de dommages et intérêts. Ils ont ensuite été rejetés.

C’était en février 2012 à Saint-Pétersbourg que la loi de Vitali Milonov a été adoptée, punissant tout "acte public" faisant la promotion de l'homosexualité ou de la pédophilie, un texte dénoncé par les défenseurs des libertés.

Par Non Stop People TV

Réagissez à l'actu people
Fil d'infos
People Tweet
  • 09 déc Non Stop People @NonStopPeople

    Une pédicure s'impose. Oui on sait, c'est #KohLanta https://t.co/Bd0VdMYssz

    Détails
  • 09 déc Non Stop People @NonStopPeople

    C'est parti pour les poteaux ! #KohLanta https://t.co/7bfwKvKKzL

    Détails
  • 09 déc Non Stop People @NonStopPeople

    Il y a deux types de personne dans ce monde #KohLanta https://t.co/nw0uSXwQlv

    Détails