• Non Stop People
    est disponible sur
  • Canalsat46
  • Free86
  • Orange84
TV

Matthieu Delormeau victime d'homophobie, il fond en larmes dans TPMP

Matthieu Delormeau victime d'homophobie, il fond en larmes dans TPMP
  • A-
  • A+
Partager Google+

C'est une séquence aussi poignante que déchirante. Mercredi 13 février, sur le plateau de "Touche Pas à Mon Poste" sur C8, Matthieu Delormeau a livré des confidences bouleversantes sur les violences homophobes. Non Stop People vous en dit davantage.

Déjà il y a quelques semaines, Matthieu Delormeau, absent de TPMP pendant plusieurs jours, confiait traverser une "période difficile". S'il est depuis revenu sur le plateau de C8, affichant souvent un large sourire et enchaînant les vannes, le chroniqueur a vraisemblablement encore du mal à se remettre sur pieds. Mercredi 13 février, Cyril Hanouna revenait sur la séquence choc d'"Envoyé Spécial" qui avait montré la violente agression d'un homosexuel par des jeunes de banlieue. Les images, qui reflètent la défiance et l'agressivité à laquelle sont confrontés certains au quotidien, ont scandalisé une partie de l'opinion publique. Mais sur le plateau de "Touche Pas à Mon Poste", si tous ont dénoncé ces violences homophobes, symptomatiques d'une société de moins en moins tolérante, c'est Matthieu Delormeau qui a particulièrement ému l'assistance et ses camarades.

"Je vis avec une arme sur moi"

Après le témoignage de la victime, Matthieu Delormeau a pris la parole, la gorge nouée par la douleur : "Je suis très ému parce que les images sont très violentes. Moi ça m'est arrivé il y a trois jours à Châtelet. Ils m'ont suivi à deux en me traitant de p***", a-t-il d'abord confié avant de fondre en sanglots : "Depuis quelques temps je vis avec une arme sur moi. Tout le temps. Je ne pensais pas que ça m'arriverait un jour." Face à ces confidences bouleversantes, les autres chroniqueurs n'ont pu contenir leur émotion. En pleurs, Valérie Benaïm a elle aussi dénoncé les violences homophobes : "Je suis très émue. Quand on a un ami qu'on voit dans la souffrance, ça fait beaucoup de peine parce que c'est un garçon absolument charmant. Il faudrait que les gens se rendent compte de ce qu'ils font" a-t-elle martelé, déclarant à raison que l'homophobie n'était pas une "opinion" mais bel et bien un "délit". Heureusement, Matthieu Delormeau peut compter sur le soutien de Kelly Vedovelli ou encore Gilles Verdez et Jean-Michel Maire pour faire face à de tels actes abjects.

Par Sarah Mannaa

Réagissez à l'actu people
Fil d'infos
People Tweet
  • 21 fév Non Stop People @NonStopPeople
    Meghan Markle enceinte : la gaffe d’une amie sur le sexe du bébé https://t.co/FZAmQTnUWz https://t.co/CJghu9kVuc
    Détails
  • 21 fév Non Stop People @NonStopPeople
    Aimez-vous l'humour de Laura Laune ? #LeDebriefNSP
    Détails
  • 21 fév P!nk @Pink
    Best day ever https://t.co/MPn1G91Mqc
    Détails