TV

Michel Drucker : ses révélations étonnantes sur Canal +

Michel Drucker : ses révélations étonnantes sur Canal +
(c) Maxppp
  • A-
  • A+

Visage incontournable du paysage audiovisuel français, Michel Drucker a une carrière pour le moins impressionnante. Et pour cause, Michel Drucker en a vu de toutes les couleurs au fil du temps. Il se souvient, au micro de BFMTV, d’une certaine époque où Canal+ n’aurait pas pu revendiquer aussi fort son "esprit Canal". Non Stop People vous en dit plus.

Cet été, la Toile a tremblé alors qu’il se murmurait que "Les Guignols de l’info" seraient sûrement déprogrammés. Finalement, l’émission satirique pourrait faire son grand retour en janvier prochain, mais en crypté.

Même constat pour "Le Grand Journal". Au final, la chaîne privée a cédé et n’a annoncé que quelques changements. Mais, ceux-ci pourraient s’avérer être la cause de la chute d’audience fulgurante de Canal+. En effet, du côté du "Grand Journal", son ancien animateur Antoine de Caunes a été évincé de la présentation de l’émission quotidienne, salué par nombre de ses confrères, à l'instar de Nikos Aliagas. Remplacé par Maïtena Biraben, Antoine de Caunes a d’ailleurs repris du service avec une émission hebdomadaire, "L’Émission d’Antoine", diffusée tous les vendredis en deuxième partie de soirée. Mais, les audiences du "Grand Journal" ne sont plus aussi florissantes qu’auparavant. Jeudi dernier, Maïtena Biraben recevait François Sarkozy, Sandra Lou, Michel Cymes et Elie Semoun notamment. Avec un tel palmarès d’invités, Canal+ n’est parvenu à attirer que 732 000 téléspectateurs. Un score moyen face à "Touche pas à mon poste" qui a réuni 1.186.000 fidèles devant un best-of.

Michel Drucker : "Canal+ a snobé la moitié des gens du PAF"

En pleine promo de son nouveau livre "Une année pas comme les autres", Michel Drucker s’est laissé aller à quelques confidences sur sa carrière, et notamment sur la concurrence. Visiblement vexé de la manière dont la chaîne privée l'a traitée pendant plusieurs années, il n’a pas mâché ses mots. Invité jeudi 12 novembre sur le plateau de "News et compagnie" sur BFMTV, Nathalie Lévy, la présentatrice, l’a interrogé sur les changements opérés au sein du groupe depuis la nomination du nouveau patron Vincent Bolloré.

L’animateur et producteur de 73 ans a tout de même constaté que "vingt-cinq  ans de succès, c’est quand même formidable" pour les célèbres marionnettes des "Guignols de l’Info". Personnage emblématique du PAF, Il rappelle que l’émission "a coûté très très cher". En effet, le chaîne a annoncé que plusieurs membres de l’équipe des "Guignols" ne seront plus de la partie, à l’instar de Julien Hervé et Lionel Dutemple (auteurs chez les Guignols depuis 17 ans), Benjamin Morgaine (depuis trois ans) et Philippe Mechelen (depuis sept ans). La raison ? "La rémunération trop élevée qui représentait 35 000 euros brut par mois pour les plus anciens", selon nos confrères du Parisien. Et Michel Drucker le rappelle : "Le nouveau patron du groupe, Vincent Bolloré, c’est un homme de chiffres." L'oncle de Marie Drucker s’est autorisé quelques confidences sur le passé de Canal+. "Canal, à une époque, n’a pas brillé par sa modestie. Des gens comme moi, on était un peu moqué, tous les gens populaires par Canal+ qui donnaient pas mal de leçons. Je regrette infiniment ce qu’il s’est passé pour beaucoup de gens de Canal+. Pendant des années, Canal+ a snobé la moitié des gens du PAF", a-t-il déploré. 

Par M A

Réagissez à l'actu people
Fil d'infos
People Tweet
  • 08 déc Paris Hilton @ParisHilton

    ✨💖✨ https://t.co/n7JiuaGYf7

    Détails
  • 08 déc xoxo, Joanne @ladygaga

    RT @gagamonster96: Lady Gaga / Million Reasons iTunes: https://t.co/Hlv2jm4FAh Spotify: https://t.co/br0Vc5u8Hq VSFS: https://t.co/KS4fhSL6…

    Détails
  • 08 déc Shakira @shakira

    Descubran el nuevo perfil de Shak y su #ChantajeDanceOff ahora mismo en @musicallyapp. Pueden superar la versión de… https://t.co/sSlVoO8XVi

    Détails