• Non Stop People
    est disponible sur
  • Canalsat46
  • Free86
  • Orange84
TV

Mimie Mathy : De quelle maladie souffre-t-elle ?

Mimie Mathy : De quelle maladie souffre-t-elle ?
maxppp
  • A-
  • A+
Partager Google+

A l’écran comme à la ville, Mimie Mathy a fait de sa petite taille un véritable atout. Héroïne de "Joséphine, ange gardien" depuis 1997, la comédienne ne baisse pas les bras face à la maladie. Pour rappel, elle est atteinte d’achondroplasie. Non Stop People vous en dit plus.

Véritable figure de TF1, depuis qu’elle incarne le rôle de Joséphine Delamarre dans "Joséphine, ange gardien", Mimie Mathy n’a jamais laissé son physique dicter sa vie. Un défi relevé avec brio par l’actrice malgré la pression imposée par les diktats de la beauté. "Je ne me déteste pas, mais il y a des moments où je me préfère. Je ne dis pas que je m’aime, j’essaie de rendre l’enveloppe la plus jolie possible", déclarait-elle en novembre dernier lors d’une interview avec nos confrères de Télé 7 Jours. Elle avouait également refuser d’avoir recours à la chirurgie esthétique. "Si je commence la chirurgie esthétique, vous ne me reverrez plus", balançait-elle à nos confrères.


Une maladie osseuse rare et complexe 

Car si la pression des diktats ne vaut pas grand-chose aux yeux de Mimie Mathy, c’est parce qu’elle a toujours été habituée à casser les codes. Depuis son plus jeune âge, la comédienne de 61 ans est atteinte d’achondroplasie. Une maladie qui explique sa petite taille de 1,32 mètre.  "Quand j'ai eu un an, on s'est rendu compte qu'il y avait un truc qui n'allait pas. Mes parents sont allés voir différents docteurs, dont certains très pessimistes qui ont dit que je ne dépasserai pas 75 centimètres et même que je ne marcherai jamais", racontait Michèle Mathy de son vrai nom lorsqu’elle était installée sur "Le Divan" de Marc-Olivier Fogiel. L’achondroplasie est une maladie constitutionnelle des os, provoquant un nanisme avec un raccourcissement de la racine des membres. Malgré un impact considérable sur le physique, elle ne touche pourtant pas les capacités cognitives des personnes qui en sont touchées. Il faut tout de même prendre en compte, dans certains cas, quelques difficultés d’apprentissage ou la possibilité d’hydrocéphalie, une anomalie neurologique importante. L’achondroplasie est l’une des nombreuses formes de nanisme, dont les causes peuvent être génétiques, produit d’un traitement ou d’une autre maladie. En France, cette pathologie rare touche environ un enfant sur 15 000 naissances.

Le plus souvent, l’achondroplasie est la conséquence d’un accident génétique. Outre la petite taille, les personnes atteintes souffrent également d’une fatigabilité aux cours de longs déplacements, des faiblesses, picotements ou fourmillements dans les membres inférieurs ou encore la pénibilité d’une station assise prolongée avec les jambes pendantes. Dans les cas les plus sévères, certaines personnes peuvent souffrir également de complications respiratoires. S’il n’existe aucun traitement médicamenteux, la kinésithérapie peut parfois être conseillée pour améliorer la vie des enfants atteints d’achondroplasie, entre autres mesures. En 2015, des chercheurs tentaient déjà d’élaborer un possible remède contre l’achondroplasie et avaient obtenu des résultats encourageants.

Par Laura C-M

Réagissez à l'actu people
Fil d'infos
People Tweet
  • 21 juil La Fouine @lafouine78
    RT @lafouine78: #FouinyStory est back sur insta 😉https://t.co/hInsNQybmH https://t.co/Yr38NwHdYC
    Détails
  • 21 juil Paris Hilton @ParisHilton
    RT @ParisHilton: Check out my new music video #LoneWolves with @MattNworld 🎶👯‍♀️🎶 https://t.co/DS9nDepbLM
    Détails
  • 21 juil Paris Hilton @ParisHilton
    RT @funradio_fr: 🌈 @ParisHilton & @MATTNworld etaient en interview sur #FunRadio en direct de @tomorrowland 💜🔥 https://t.co/V4tvVANcO8
    Détails