• Non Stop People
    est disponible sur
  • Canalsat46
  • Free86
  • Orange84
TV

Morandini Live – Héritage de Johnny Hallyday : quelle marge de manœuvre pour le fisc ? (vidéo)

Morandini Live – Héritage de Johnny Hallyday : quelle marge de manœuvre pour le fisc ? (vidéo)
  • A-
  • A+
Partager Google+

Le Figaro s’intéresse ce mercredi 10 octobre aux coulisses des négociations au sein de la succession de Johnny Hallyday. L’article pointe notamment le fait que le fisc s’intéresse tout particulièrement à au règlement du testament. Explications avec Morandini Live.

Alors qu’un accord pourrait bien être trouvé entre Laeticia Hallyday, Laura Smet et David Hallyday, le fisc s’en mêle. Le Figaro révèle ce mercredi 10 octobre qu’au moment de sa mort, Johnny Hallyday a laissé plusieurs dettes fiscales. Un redressement de 15 millions d’euros est demandé pour les entreprises françaises du rockeur en plus des contrôles fiscaux qui visent le Taulier et son épouse depuis leur installation à Los Angeles. Il faudra également régler les impôts sur la succession du rockeur qui s’élèveraient à 60 millions. Cette ombre du fisc qui plane sur la succession mettrait un frein aux négociations toujours selon Le Figaro.

"Le fisc aimerait encore plus que Laura et David régler la succession en France"

Si le fisc regarde avec autant d’intérêt le règlement de la succession de Johnny Hallyday, rien ne garantit que l’administration fiscale obtienne l’argent demandé. Si la succession a lieu aux États-Unis le fis ne pourrait pas demander ses 15 millions d’euros interroge Jean-Marc Morandini ? "Le fisc ne pourra rien faire et c’est la raison pour laquelle Laeticia Hallyday a intérêt à ce que cette succession et ce litige soient réglés en Californie parce que le fisc français n’aura rien à dire sur cette succession", répond maitre Pierre Hourcade. "Il y a des accords de réciprocité, des accords fiscaux entre la France et les États-Unis à savoir que si une succession est réglée en Californie, elle n’a pas à être réglée une deuxième fois en France", continue l’avocat. "Le fisc aimerait bien encore plus que Laura et David que tout cela se règle en France", conclut Pierre Hourcade en précisant que le fisc "ne peut pas attaquer" et "doit attendre une décision d’un tribunal français".

Par Ambre L

Réagissez à l'actu people
Fil d'infos
People Tweet
  • 16 Jan sophia aram @SophiaAram
    Banni pour usurpation d'identité, Dieu revient parmi nous, par la grâce de Twitter et l'intercession de ses followe… https://t.co/mUhnvlvnSl
    Détails
  • 16 Jan ParisHilton.eth @ParisHilton
    🥰Love you art!💕 https://t.co/nf1aNs3CGl
    Détails
  • 16 Jan ParisHilton.eth @ParisHilton
    Thank you so much!🥰 I love her! 💕 So cute🥺!!😍 It is my pleasure sbd brings me such happiness. I love supporting & u… https://t.co/rkDpLzEhgO
    Détails