• Non Stop People
    est disponible sur
  • Canalsat46
  • Free86
  • Orange84
TV

Morandini Live : le clip de Nick Conrad s’apparente-t-il à du racisme anti-blanc ? (vidéo)

Morandini Live : le clip de Nick Conrad s’apparente-t-il à du racisme anti-blanc ? (vidéo)
  • A-
  • A+
Partager Google+

Le rappeur Nick Conrad a mis le feu aux poudres avec son clip "Pendez les Blancs". Des associations et une partie de la classe politique s’insurgent contre cette chanson taxée de racisme anti-blanc. Est- ce vraiment le cas ? Élément de réponse dans l’émission Morandini Live de ce jeudi 27 septembre.

La polémique autour de la vidéo de Nick Conrad ne faiblit pas. Le rappeur a mis en ligne son dernier clip "Pendez les Blancs" sur YouTube le 17 septembre. La vidéo repérée par des responsables politiques de droite et d’extrême-droite provoque depuis un véritable tollé. Dans son texte, l’artiste appelle notamment à tuer "des bébés blancs". Son clip, extrêmement violent, s’inspire des scènes les plus choquantes du film "American History X". Est-ce que les paroles de la chanson "Pendez les Blancs" s’apparentent à du racisme anti-blanc ? "Si on prend les paroles et le clip au premier degré, évidemment. À l’évidence, il y a des paroles qui appellent aux meurtres de personnes blanches, il y a un clip d’une violence extrême donc d’évidence oui", répond maître Nicolas Rebbot, avocat spécialiste en droit des médias sur le plateau de Morandini Live.

Une enquête ouverte

"Maintenant, la jurisprudence a aussi pu juger à des moments que la liberté artistique permettait certaines licences dans l’expression", nuance l’avocat qui cite en exemple le rappeur Orelsan et ses propos contre les femmes dans une de ses chansons. "Orelsan avait été relaxé par la Cour d’appel de Versailles qui avait dit qu’il y a une distanciation entre l’auteur Orelsan et le personnage qu’il va interpréter dans les clips et que cette distanciation qui est liée à l’imaginaire n’est pas confondue avec le réel", ajoute Nicolas Rebbot. Nick Conrad pourrait donc ne pas être condamné ? "C’est surréaliste, mais ça existe", répond l’avocat. "Les juges s’attachent véritablement à savoir si la personne qui prononce ces paroles dans un clip l’a vraiment mis en scène, est-ce qu’elle se distancie bien par rapport au personnage… Il faut regarder l’environnement de Nick Conrad", explique-t-il. "C’est un vrai travail des juges parce qu’on est dans un clip, parce qu’on est chez un artiste", conclut maître Nicolas Rebbot. À noter qu’une enquête a été ouverte et une plainte déposée.

Par Ambre L

Réagissez à l'actu people
Fil d'infos
People Tweet
  • 24 mai KATY PERRY @katyperry
    so shall it be ✨ scarypoolparty @ Sold Out Pros https://t.co/k3AbgL62D7
    Détails
  • 24 mai La Fouine @lafouine78
    En direct du studio. Message reçu 5/5 la mif #fouinyflow https://t.co/BGX3P8ZfvP
    Détails
  • 24 mai KATY PERRY @katyperry
    #tbt to when I got to perform not one, but ✌🏼songs at the @americanidol grand finale this past Sunday with two part… https://t.co/NWwMXJ3hBS
    Détails