TV

Nabilla en prison, un faux policier voulait voler les images de vidéosurveillance

Nabilla en prison, un faux policier voulait voler les images de vidéosurveillance
  • A-
  • A+

Nabilla est toujours en détention provisoire à la maison d’arrêt de Versailles. La jeune femme est soupçonnée d’avoir poignardé son compagnon Thomas Vergara. Ce mardi, on apprend qu’un faux policier qui tentait de se procurer les images de vidéosurveillance de l’hôtel Lagrange a été arrêté. Il sera jugé le 31 décembre prochain.

Nabilla est toujours en prison. La jeune femme est en détention provisoire à la maison d’arrêt de Versailles. La semaine dernière, la Cour d'appel de Versailles a décidé de laisser Nabilla derrière les barreaux en rejetant la demande de remise en liberté de la chroniqueuse de « Touche pas à mon poste ». Nabilla est toujours soupçonnée d'avoir poignardé son compagnon Thomas Vergara à l’hôtel Lagrange City de Boulogne-Billancourt. Elle a été mise en examen pour tentative d'homicide volontaire et violences volontaires aggravées. Thomas Vergara a quant à lui été entendu par le juge pendant sept heures il y a une semaine, et il a maintenu sa version des faits selon les propos de son avocat Thierry Fradet. Il y a dix jours, Thomas Vergara avait accordé une interview exclusive au magazine « 7 à 8 », diffusé sur TF1. Et le compagnon de Nabilla s’était posé en victime : « Je m'en suis pris des coups. Vous pouvez voir, il y a des photos de moi avec des cocards, on m'a cassé des lunettes dans la tête. Je me suis retrouvé avec des balafres. » Une confrontation entre Nabilla et Thomas Vergara devrait bien avoir lieu après un second passage de Nabilla devant le juge.

Le faux policier jugé le 31 décembre pour escroquerie

Ce mardi, on apprend qu’un faux policier a été arrêté par la police car il essayait de se procurer illégalement les images de vidéosurveillance de l’hôtel Lagrange City, dans lequel a eu lieu l’altercation. « Ce n'est pas un paparazzo, mais il voulait récupérer ces images pour les vendre au magazine people Closer avec qui il était en contact », a déclaré une source à l’AFP. L’homme de 35 ans a téléphoné une première fois à la gérante de l’hôtel en se faisant passer pour un policier qui enquêtait bien sur l’affaire. Il a bien reçu les codes d’accès aux images de vidéosurveillance, mais n’a pas réussi à télécharger les images… Le faux policier rappelle alors la gérante, qui a du coup eu des doutes et qui a décidé d’appeler la police. Il sera jugé le 31 décembre prochain pour escroquerie au tribunal correctionnel de Nanterre.

Par Simon Bardet

Réagissez à l'actu people
Fil d'infos
People Tweet
  • 08 déc Paris Hilton @ParisHilton

    ✨💖✨ https://t.co/n7JiuaGYf7

    Détails
  • 08 déc xoxo, Joanne @ladygaga

    RT @gagamonster96: Lady Gaga / Million Reasons iTunes: https://t.co/Hlv2jm4FAh Spotify: https://t.co/br0Vc5u8Hq VSFS: https://t.co/KS4fhSL6…

    Détails
  • 08 déc Shakira @shakira

    Descubran el nuevo perfil de Shak y su #ChantajeDanceOff ahora mismo en @musicallyapp. Pueden superar la versión de… https://t.co/sSlVoO8XVi

    Détails