TV

Nadia Farès - "Marseille" : "Gérard Depardieu m’a profondément touchée" (exclu vidéo)

Nadia Farès - "Marseille" : "Gérard Depardieu m’a profondément touchée" (exclu vidéo)
  • A-
  • A+

Alors que l’intégralité de la saison 1 de "Marseille" est disponible depuis le 5 mai sur Netflix, TF1 diffusera ce jeudi 12 mai les deux premiers épisodes de la série dès 21 heures. A cette occasion, Non Stop People a rencontré l’une des actrices de "Marseille" : Nadia Farès. Après avoir évoqué le projet, la star s’est penchée sur sa collaboration avec Gérard Depardieu.

NSP : Qu’est-ce qui vous a plu dans le projet de la série "Marseille" ?

Nadia Farès : Le package (rires) ! Netflix, Première quand même, retrouver Florent Siri, retrouver Benoît Magimel, rencontrer Gérard Depardieu... Et puis jouer un personnage comme je n’avais jamais joué auparavant. Une femme qui évolue dans le monde politique et qui est prête à tout pour grandir.

NSP : Et justement, qu’est-ce que ça fait de tourner avec Gérard Depardieu ?

Nadia Farès : Alors, avant de rencontrer le personnage, on peut appréhender. Et quand on rencontre le personnage ça devient une histoire de cœur. Parce que c’est quelqu’un qui m’a profondément touchée. C’est quelqu’un qui a un très grand cœur, c’est quelqu’un qui a une grande culture, c’est quelqu’un qui est passionné, qui n’a pas de filtre, qui dit ce qu’il pense... Il s’en fout de ce qu’on dit, de ce qu’on va en penser. Il y a quelque chose de très pur chez lui, comme malheureusement on ne voit plus trop souvent. Donc ça a été une très jolie rencontre.

NSP : Avez-vous une anecdote de tournage à raconter ?

Nadia Farès : Je cite cette petite anecdote qui est peut-être anodine... Entre des scènes, quand on attendait, il y avait une télé qui était en train de montrer un documentaire qu’avait fait Gérard Depardieu sur sa tournée en Italie, où il nous faisait découvrir tous les bons endroits, où manger les meilleurs pasta, prosciutto, fromages... Et donc, pendant qu’on regardait ça, il nous commentait en même temps. Il nous disait : ‘Parce que là, tu vois, il s’est passé ci, il s’est passé ça. Et là, ça s’est passé comme ci’. Et donc c’était assez drôle, en plein tournage entre les prises pendant qu’on attendait, de découvrir ce documentaire et où il nous faisait des commentaires en direct. Sinon, le reste, c’était un rythme de travail un peu effréné...

"Les critiques négatives ? C’est l’avis du public qui compte !"

NSP : Canal + a sorti "Baron Noir", sa série politique, il y a quelques mois, pensez-vous que sortir "Marseille" à l’approche des présidentielles est une bonne idée ?

Nadia Farès : Je n’ai pas vu "Baron Noir", j’en ai entendu parler. Je ne peux rien vous dire dessus parce que je ne sais absolument rien. Mais vous savez, je crois qu’on peut traiter. Chaque histoire est différente, et voilà tout est différent en fait. Je ne sais pas si on peut vraiment comparer... Je ne peux pas vous dire, je n’ai pas vu "Baron Noir".

NSP : Avez-vous vu les premières critiques sur la série "Marseille" ?

Nadia Farès : Je suis arrivée hier en fait des Etats-Unis, mais on m’a dit un petit peu oui. Il y a des choses bien, il y a des choses mitigées. C’est un peu normal, vous savez, il y a des gens qui vont aimer, il y en a peut-être d’autres qui ne vont pas aimer... Pourquoi la question ?

NSP : Il y a eu des critiques assez négatives, votre ressenti ?

Nadia Farès : Ah ! Sur les critiques négatives, c’est normal ! D’abord, c’est un projet qui est quand même très très attendu, depuis longtemps on parle beaucoup, il y a une grosse attente. Donc, voilà, quand on s’expose, c’est normal on s’expose aussi à la critique. Et c’est normal, ça fait partie des règles du jeu. C’est comme en politique. On aime, on n’aime pas, il y a des coups hauts, des coups bas. C’est une espèce de grand terrain de jeu comme ça où tout le monde va émettre ses points de vue. Je trouve ça bien, on en parle... Après, voilà, chacun a ses points de vue c’est normal. Au final, qu’est-ce qui compte ? C’est le public ! C’est bien que les critiques émettent chacun leur point de vue mais au final c’est vrai que ça va être le public qui va décider.

NSP : Qu’est-ce qui vous a plu dans le format série ?

Nadia Farès : C’est un projet Netflix, c’est une première quand même donc c’est un événement. Et puis c’est le sujet. Un sujet comme ça avec un fond politique où on parle de manipulation, de rédemption, de vengeance, de trahison... C’est un intéressant. Ça fait partie de la vie et c’est toujours intéressant de mettre un peu une caméra sur les petites manipulations. C’est le sujet, c’est Netflix, c’est retrouver de grands acteurs. Et puis un rôle comme Vanessa D’Abrantes...

Par L M

Réagissez à l'actu people
Fil d'infos
People Tweet
  • 09 déc xoxo, Joanne @ladygaga

    You guys are pretty awesome ⚡️ “Little Monsters are the most talented fanbase! 💕🎨” by @Gagas_Illusion https://t.co/SXS6FgNrfL

    Détails
  • 09 déc Alizée @mellealizee

    Hello 💕 je vous donne rdv toute à l'heure à partir de 15h30 à l'Espace Anjou à Angers pour une séance de dédicace !… https://t.co/vaEDrWJqiC

    Détails
  • 09 déc Cyril Hanouna @Cyrilhanouna

    Je me réveille avec le son de #PetitBabaNoel voici le lien mes beautés https://t.co/zVapZ1RxZb Le son est pour aide… https://t.co/KWYnHuXo4h

    Détails