• Non Stop People
    est disponible sur
  • Canalsat46
  • Free86
  • Orange84
TV

Nicola Sirkis - Quotidien : il explique pourquoi Indochine ne jouera plus au Bataclan (vidéo)

Nicola Sirkis - Quotidien : il explique pourquoi Indochine ne jouera plus au Bataclan (vidéo)
  • A-
  • A+
Partager Google+

Le leader du groupe Indochine a récemment déclaré qu’il était encore traumatisé par les attentats du 13 novembre 2015 et qu’il ne comprenait pas que la salle du Bataclan ait été réouverte après le drame. Sur le plateau de "Quotidien", Nicola Sirkis s’est expliqué sur ses propos. Non Stop People vous dévoile ses confidences.

Nicola Sirkis persiste et signe. Mercredi 13 septembre dernier, il était invité dans l'émission "Quotidien", diffusée sur TMC, pour faire la promotion du treizième album du groupe Indochine intitulé "13". Le chanteur a notamment fait passer un petit message à la Manif pour Tous en faisait un joli doigt d’honneur face caméra lorsque Yann Barthès lui a dit que la chanson de l’opus qui parle des transgenres n’allait pas plaire aux partisans de ce mouvement. Il a ensuite tenu à s’expliquer sur ses récentes déclarations qui ont fait polémique.

Il y a quelques jours, le leader de la formation rock confiait à nos confrères du Parisien qu’il ne voulait plus mettre un pied au Bataclan depuis les attaques du 13 novembre 2015. "On n’est pas beaucoup à le dire. J’ai trouvé ça ignoble de rouvrir cette salle. On a perdu des gens que l’on connaissait là-bas. Je suis pour en faire un sanctuaire, un monument. Quelques jours après, il y a eu un lobbying des producteurs de spectacles tous réunis en conférence de presse alors qu’ils se détestent tous. Mais là, ils étaient unis pour dire : ‘Il faut que l’État nous aide’. J’ai trouvé ça abject", avait asséné le musicien.

Nicola Sirkis se défend dans Quotidien

Sur le plateau de l’émission, Nicola Sirkis a maintenu ses propos et expliqué pourquoi il était contre la réouverture de la salle de spectacle. "C'est compliqué mais ce qui m'a le plus bouleversé, c'est que j'ai reçu un message d'une fille dont les parents avaient perdu leur fils dans le Bataclan. Elle m'a écrit que c'était la première fois qu'elle voyait ses parents sourire en allant au travail depuis 18 mois après avoir lu mon interview sur le Bataclan. C'est donc que des gens étaient un peu concernés", s’est-il justifié auprès de l’animateur et des téléspectateurs. Pas sûr que ces explications ne réussissent à convaincre ses opposants.

Par Katia Rimbert

Réagissez à l'actu people
Fil d'infos
People Tweet
  • 22 sep Non Stop People @NonStopPeople
    Evelyne Thomas ne s'attendait pas à ce que @Cyrilhanouna recrute Meryem Benoua dans #TPMP ! https://t.co/u7vj6cRzN3 https://t.co/aKvuJqlQsE
    Détails
  • 22 sep Shakira @shakira
    Vean un video en exclusiva del encuentro de Shak con @itsdougthepug en el chat público de Shakira en @Viber!… https://t.co/iOwQKDsetj
    Détails
  • 22 sep Shakira @shakira
    Check out an exclusive video from when Shak met @itsdougthepug, over on her Public chat on the @Viber messenger app… https://t.co/C7FbH41uvH
    Détails