• Non Stop People
    est disponible sur
  • Canalsat46
  • Free86
  • Orange84
TV

Nicolas Canteloup se confie sur le drame de sa vie

Nicolas Canteloup se confie sur le drame de sa vie
© Maxppp
  • A-
  • A+
Partager Google+

A l'occasion des dix ans de sa "Revue de Presque", sur Europe 1, Nicolas Canteloup a accordé une interview particulière au JDD, où il évoque ses joies mais aussi, ses peines, dont la perte de son frère aîné, il y a 34 ans.

Un événement marquant

Vingt ans qu’il exerce ce métier ! Et pourtant, derrière ses blagues de profession, on était loin de soupçonner la douleur qui habite en réalité Nico­las Cante­loup. Très discret, l’imitateur a toute­fois accepté de reve­nir sur un sujet aussi délicat que la dispartion de son frère. « C’est une frac­ture de la vie (…) mais c’est loin main­te­nant », lance-t-il avec un soupçon de distance.

Bien qu’il n’en soit plus stade de devoir faire ses preuves, l'humoriste de 51 ans, regrette que son aîné de dix ans, décédé alors qu'il n'avait encore que 17 ans, ne soit plus là pour constater son succès. « J’au­rais été heureux qu’il voie ce que je fais », explique-t-il pudiquement. A en croire Canteloup, cette tragédie aurait nettement marqué sa carrière, au sens où elle aurait accentué en lui le désir de susciter la fierté de ses parents. «  Leur rendre le sourire par une présence plus marquée d’un de leurs enfants. Ça a été une des consé­quences heureuses de mon métier ».

Un métier nourrissant

Un métier qu’il exerce avec passion. Contrairement à ce que l’on pourrait croire il vaut mieux avoir le sens de l’observation qu’une bonne oreille pour devenir imitateur. C’est du moins l’avis de Nicolas Canteloup dont la carrière débute en 1993, dans les coulisses des Guignols de l’info sur Canal +. Ses voix, il les travaille d’abord « par l’œil. J’observe, je visionne. Parfois, c’est long, il n’y a pas d’entrée. À un moment, le cerveau imprime. Et ça sort. Ça a été le cas pour Ségolène Royal. Je n’avais rien. Puis, j’ai remarqué la forme de ses "o" ; elle ne disait pas "politique", mais "poulitique". Et ses "r" dégageaient une classe curieusement vulgaire : "expeeerts judiciaaaires". Enfin, il y a la posture physique. Quand une question l’embarrassait, elle souriait en rentrant le menton. Un sourire défensif, qui disait stop, avec les yeux plissés. Ensuite, comme Champollion devant l’alphabet égyptien, il n’y a plus qu’à dérouler le fil. »

Parmi les personnages, pour ne pas dire personnalités, qui l’inspirent, on compte François Hollande. « C’était inespéré : une bonhomie physique avec des yeux de chien battu. D’emblée, une sympathie se crée. Et son côté apprenti propulsé sur les plus hautes marches du pouvoir lui donne un côté gauche. »

 

Réagissez à l'actu people
Fil d'infos
People Tweet
  • 11 déc Non Stop People @NonStopPeople
    Miss France 2018 : les membres du jury dévoilés par Maxime Guény sur Twitter https://t.co/wL8Skxwy7n https://t.co/025EcGUVe8
    Détails
  • 11 déc Non Stop People @NonStopPeople
    Johnny Hallyday enterré à Saint-Barthélemy : qui sont ses proches qui l'accompagnent ? https://t.co/RCY1nV4kKD https://t.co/hb0Kh9Swj2
    Détails
  • 11 déc KATY PERRY @katyperry
    Saying a prayer for my hometown of Santa Barbara & Montecito tonight 😔 The #thomasfire is still only 10% contained… https://t.co/WUgJuAnY3r
    Détails