• Non Stop People
    est disponible sur
  • Canalsat46
  • Free86
  • Orange84
TV

Nikos Aliagas : La clé du succès ? « Fermer sa gueule » !

Nikos Aliagas : La clé du succès ? « Fermer sa gueule » !
(c) BestImage
  • A-
  • A+
Partager Google+

Si Nikos Aliagas est aujourd’hui une figure incontournable du paysage audiovisuel français, ça n’a pas toujours été le cas. Au micro d’Europe 1, l’animateur a livré les petits secrets qui ont fait de lui ce qu’il est aujourd’hui.

Depuis 15 ans, Nikos Aliagas enchaîne les contrats au sein de grands groupes français. Ainsi, après avoir été journaliste télé pour Euronews, le grec s’était fait une place de chroniqueur sur le plateau de l’émission Union Libre présentée par Christine Bravo sur France 2. Seulement, sa carrière a véritablement décollé lorsqu’il s’est retrouvé en 2001 aux commandes de Star Academy sur TF1. S’il confie avoir dans un premier temps eu peur de ne pas faire l’affaire, Nikos Aliagas poursuit son rôle de présentateur jusqu’en 2008, rien que ça. De là, toutes les portes lui ont été ouvertes ! Au fil du temps, l’animateur se voit alors confier les NRJ Music Awards et plus récemment les prime times de The Voice. Aujourd’hui, Nikos Aliagas fait bel et bien partie des animateurs les plus aimés des français, rien que ça.

« J’ai reçu quelques coups de couteau »

Mais s’il est désormais en position confortable grâce aux multiples émissions qu’il anime sur TF1 ainsi que ses différentes émissions de radio présentées sur Europe 1. Ainsi, alors qu’il ouvrira la saison des prime de The Voice 4 ce samedi 4 avril, Nikos Aliagas était l’invité de Jean-Marc Morandini dans Le Grand Direct. A cette occasion, l’animateur de C’est Canteloup sur TF1 a livré son secret de la réussite : « C’est de fermer ma gueule. Ce n’est pas notre métier de commenter, d’avoir une vitrine avec pignon sur rue avec ‘Aujourd’hui, je vais vous dire ça…’ quand on est présentateur ». Et ce conseil, l’animateur le suit mieux que personne. En effet, c’est selon lui le seul moyen d’éviter les « faux-culs », les « cyniques », comme il l’explique : « Il y a des gens sympas qui m’ont tendu la main ». A l’inverse, Nikos Aliagas se souvient de « gens qui n’étaient pas sympas au début » et qui le sont devenus lorsque la chance a commencé à lui sourire. Enfin, il confie ne pas avoir d’ennemis. Cependant, il avoue avoir eu à faire face à quelques coups bas : « J’ai reçu quelques coups de couteau qui n’étaient pas justifiés à un moment où j’aurais pu avoir un genou à terre. Je ne l’oublie pas, je n’ai pas de haine contre eux, mais en même temps, je n’ai pas envie d’aller déjeuner avec eux. On ne va pas faire semblant », a-t-il lâché. Fidèle à sa réputation d’animateur humble, Nikos a refusé de citer qui que ce soit.  

Par L M

Réagissez à l'actu people
Fil d'infos
People Tweet
  • 17 déc Kev Adams @kevadamsss
    RT @C8TV: "Je vis un moment hallucinant !" - Le documentaire inédit, @kevadamsss​ intime : le fan devenu phénomène, c'est mardi soir à 21h…
    Détails
  • 17 déc Kev Adams @kevadamsss
    @nikosaliagas @PalaisdesGlaces Merci 🙌
    Détails
  • 17 déc Kev Adams @kevadamsss
    RT @nikosaliagas: #replay #EnBaladeAvec avec @kevadamsss 26 ans, et déjà dix années de lien avec le public, https://t.co/3Sq0N97LT7 #inte…
    Détails