• Non Stop People
    est disponible sur
  • Canalsat46
  • Free86
  • Orange84
TV

Nous trois ou rien : pourquoi Kheiron est aux prises avec la justice pour son film

Nous trois ou rien : pourquoi Kheiron est aux prises avec la justice pour son film
(c) Maxppp
  • A-
  • A+
Partager Google+

Le premier film de Kheiron, "Nous trois ou rien", diffusé pour la première fois ce jeudi 15 novembre sur M6 à 21h, est accusé par la justice d’être le plagiat du livre du père du réalisateur. Non Stop People vous en dit plus.

L’histoire vraie racontée dans le film "Nous trois ou rien", est tirée de la vie des parents de Kheiron, révélé grâce à la série "Bref". Le réalisateur a souhaité raconter le périple de ses parents obligés de fuir la dictature iranienne en 1971. Mais selon la justice, le film de Kheiron serait une adaptation du livre de son père "Téhéran Paris, résistant en Iran, innovateur social en France" publié en octobre 2017. Le réalisateur aurait alors réalisé son long-métrage sans l’autorisation de l’éditeur du livre, les "Editions de l’Atelier".

Kheiron a demandé le droit d’adapter le livre

Kheiron avait raconté dans "Le Monde" en 2015, comment il avait découvert le livre de mémoires de son père. "En 2006, mon père m'a fait lire le manuscrit. Je l'ai dévoré en une nuit, j'ai pleuré et le lendemain, je lui ai dit: c'est un film" a-t-il confié. Après cette lecture, Kheiron contacte l’éditeur pour lui demander de pouvoir adapter au cinéma quelques scènes du livre. Les avocats de l’éditeur ont ensuite assuré : "Les Éditions de l'Atelier ont laissé cette demande sans réponse". Malgré cette absence de réponse, Kheiron décide d’écrire son scénario et réunit un budget pour tourner le film qui rencontre un certain succès avec plus de 600 000 entrées. C’est quatre mois après la sortie de "Nous trois ou rien", que l’éditeur porte plainte contre Kheiron, son père et les producteurs du film et réclame 120 000 euros. Ainsi, le tribunal condamne les producteurs à verser à l’éditeur 15 000 euros de dommages et plus de 5 000 euros de frais de procédure. Depuis, la mention "d'après le livre co-écrit par M. Hibat Tabib et Mme Nathalie Dolle et publié aux éditions de l'Atelier" apparaît au générique du film.

Par Marie Merlet

Réagissez à l'actu people
Fil d'infos
People Tweet
  • 23 fév Non Stop People @NonStopPeople
    César 2019 : Laurent Lafitte, métamorphosé, surprend le public https://t.co/QP5GQW7ybp https://t.co/PIVxwS5C7r
    Détails
  • 23 fév La Fouine @lafouine78
    RT @lafouine78: 🎥 | #LAFOUINE | Session Studio Part.1 | En préparation du Nouvel Album...📝📀 🤜S/o @CrepProtect & @presentedby💥 https://t.co/…
    Détails
  • 23 fév La Fouine @lafouine78
    RT @Nvir__: Quand La fouine avait dit " frérot j’vais pas te faire de dessin chicha raison j’suis musulman comme Mickael chretien" https://…
    Détails