• Non Stop People
    est disponible sur
  • Canalsat46
  • Free86
  • Orange84
TV

Orelsan, encore poursuivi pour ses chansons

Orelsan, encore poursuivi pour ses chansons
  • A-
  • A+
Partager Google+

Le rappeur Orelsan a été poursuivi par des associations féministes pour les textes de certaines de ses chansons. Il a alors comparu devant le tribunal correctionnel de Paris, ce jeudi.

Aurélien Contentin, de son vrai nom a été attaqué par différentes associations féministes telles que Chiennes de garde, le collectif féministe contre le viol, la Fédération nationale solidarité femmes, Femmes solidaires ou encore le Mouvement français pour le planning familial. Toutes ces associations l’ont attaqué pour la même raison, les propos attaqués aux femmes dans ses chansons lors du concert au Bataclan le 13 mai 2009, à Paris.

Le rappeur se défend, "C'est de la fiction" pour expliquer les propos poursuivis pour injure et provocation à la haine et à la violence. Parmi ces propos figurent plusieurs paroles des huit chansons poursuivies comme, "je te quitterai dès que je trouverai une chienne avec un meilleur pédigrée", ou "si t'es gourmande je te fais la rondelle à la margarine".

Orelsan déclare, "Je ne suis pas en train de faire un discours politique(...)c'est une chanson, je ne suis pas en train de donner mon avis" et assure n’avoir jamais tenu un seul propos misogyne durant une interview.

Le jeune homme, âgée de 30 ans défend alors la "liberté de création" qui règne en France et "à laquelle on ne peut pas toucher". Ceux qui ont alors demandé réparation pour le dommage, chez les parties civiles, "on parle d'un concert que personne n'a vu, c'est stupide. C'est comme si on voulait censurer un film qu'on n'a pas été voir".

Florence Montreynaud, témoin et fondatrice des Chiennes de garde s’est posée la question quant à remplacer le mot "femme" par "juif ou noir", "est-ce qu'on trouverait ça tolérable, même dans une chanson ?". Cependant, selon elle, le sexisme est au cœur d’une "tolérance incroyable, alors que c'est le premier des racismes, (…) la création n'est pas déconnectée du réel".

L’avocat des associations, Maître Alain Weber, a déclaré qu’à travers les mots comme "Putes" ou "chiennes", l’image propre de la femme était "bafouée".

Anne Coquet, le procureur enfin déclaré que la lecture complète des textes permet de comprendre que "chacune des chansons raconte une "histoire particulière"". Ainsi, aucun texte ne peut flancher "sous le coup de l'application de la loi pénale".

Orelsan, qui avait déjà été poursuivi par Ni putes ni soumises pour sa chanson "Sale pute" en 2009 avait été relaxé par le tribunal correctionnel de Paris, en juin dernier. Le nouveau jugement a été mis en délibéré au 25 avril prochain.

Par Non Stop People TV

Réagissez à l'actu people
Fil d'infos
People Tweet
  • 16 déc Non Stop People @NonStopPeople
    @MFrance2018 - Miss Corse @EvaColasMissOff (21 ans) est candidate à l'élection de #MissFrance2018 >> Découvrez son… https://t.co/xRcE6ylgOR
    Détails
  • 16 déc Non Stop People @NonStopPeople
    @MFrance2018 - Miss Lorraine @CloeCirelliOff (21 ans) est candidate à l'élection de #MissFrance2018 >> Découvrez so… https://t.co/rFiJl8gXPY
    Détails
  • 16 déc Non Stop People @NonStopPeople
    @MFrance2018 - Miss Bretagne @caroline_lemee (24 ans) est candidate à l'élection de #MissFrance2018 >> Découvrez so… https://t.co/74xyGhurLO
    Détails