TV

Patrick Poivre d'Arvor s'explique pour la première fois depuis sa garde à vue

Patrick Poivre d'Arvor s'explique pour la première fois depuis sa garde à vue
  • A-
  • A+

D'après Closer, Patrick Poivre d'Arvor é été entendu au 36 quai des orfèvres dans le cadre d'une affaire d’escroquerie. Il a décidé de rétablir la vérité au cours d'un entretien avec TV Mag. Non Stop People vous en dit plus.

Patrick Poivre d'Arvor est un personnage phare de la télévision française. En effet, pendant des années, le journaliste a présenté le JT du 20 heures sur TF1 avant d'être évincé en 2008. Il était notamment revenu sur cet épisode lors de sa venue sur le plateau de Vivement Dimanche. Michel Drucker a en effet demandé si Nicolas Sarkozy n'était pas à l'origine de son éviction. L'ancien président de la République entretiendrait une certaine rancune envers le présentateur de TF1 à cause d'une simple question : "Lors du sommet du G8, on vous a vu très à votre aise avec les différents chefs d'états et de gouvernements presque même un peu excité comme un petit garçon dans la cour des grands". Conscient d'avoir potentiellement agacé l'ancien président, PPDA a donc expliqué que ce moment a pu être le moment qui l'a fait partir : "Ce n’est pas impossible. Moi j’ai jeté la rancune à la rivière, tout cela est derrière moi".

Plus récemment, le journaliste a réagi au départ de Claire Chazal. Mais c'est surtout à cause d'une sombre affaire d'escroquerie que PPDA a fait parlé de lui. D'après Closer, ce mercredi, Patrick Poivre d'Arvor a été entendu au 36 quai des orfèvres pour une affaire d'escroquerie concernant la société Aristophil. L'entreprise proposait à des épargnants d'acheter des parts de manuscrits anciens et les sommes versées par ces investisseurs  servaient en réalité à rembourser les précédents.  D'après les enquêteurs, PPDA aurait été l'intermédiaire entre les clients et Gérard Lhéritier pour les attirer. De plus, le journaliste lui aurait emprunté 400 000 euros. Et l'Express a aussi expliqué que l'ancien présentateur vantait souvent les mérites du patron d'Aristophil. 

PPDA BRISE LE SILENCE

Interviewé par TV MAG, Patrick Poivre d'Arvor, qui a parlé de sa relation avec Bernadette Chirac, est donc revenu sur l'affaire et sur cette garde à vue. IL a tenu à rétablir la vérité et à reprendre les informations de Closer en précisant qu'il ne s’était jamais retrouvé au 36, quai des Orfèvres : "J'avais écrit à la juge à la suite d'un article fallacieux de L'Express. J'ai pu m'expliquer hier matin devant les enquêteurs notamment sur le prêt qui m'avait été consenti à titre personnel par Gérard Lhéritier".

Au cours de ce même entretien, il s'est aussi expliqué sur ce prêt de 400 000 euros. Il a en effet emprunté cette somme pour des manuscrits anciens mais assure qu'il a, "à ce jour, remboursé les  ¾ de la somme prêtée". 

Réagissez à l'actu people
Fil d'infos
People Tweet
  • 09 déc Britney Spears @britneyspears

    Congrats to my friend @iamstevent who was awarded the @UN's 2016 Humanitarian Award! So proud of his incredible work with @JaniesFund!! 💛

    Détails
  • 09 déc xoxo, Joanne @ladygaga

    A look into my life, a new article and fashion spread in @VanityFairItalia love ❤️ you guys #Joanne #LadyGaga https://t.co/c8YiTAY4nG

    Détails
  • 09 déc Bruno Mars @BrunoMars

    RT @brunosnews: Bruno Mars is set to perform '24K Magic' on 'The Voice' finale on on Tuesday, Dec. 13 at 9 p.m. ET/PT! https://t.co/X7du37K…

    Détails