• Non Stop People
    est disponible sur
  • Canalsat46
  • Free86
  • Orange84
TV

Patrick Sébastien "solidaire" des lieux fermés face à la Covid-19, il se confie (Exclu vidéo)

Patrick Sébastien "solidaire" des lieux fermés face à la Covid-19, il se confie (Exclu vidéo)
  • A-
  • A+
Partager Google+

Lundi 14 décembre, Mickael Dos Santos a reçu Patrick Sébastien dans son émission "Le Débrief de Non Stop" qu'il présente quotidiennement sur Non Stop People. Un entretien pendant lequel l'animateur de 67 ans a apporté son soutien aux lieux fermés - discothèques, restaurants et théâtres - à cause de la crise du coronavirus.

Mickael Dos Santos a reçu Patrick Sébastien dans son émission "Le Débrief de Non Stop" diffusée sur Non Stop People. L'occasion pour l'animateur de revenir dans un premier temps sur son renvoi de France 2 survenu à l'automne 2018. "Le jour où on m'a viré, on ne m'a rien dit. On a appelé ma femme, on lui a dit : 'Vous lui direz que...' C'est quand même extraordinaire. Dans n'importe quelle boîte, un mec qui s'en va, tu lui payes un pot. Mais ce n'est pas grave, c'est passé, j'ai subi des chocs bien plus importants. Mais la manière ..." a-t-il regretté.

Et de poursuivre : "Depuis le départ, ces gens-là sont arrivés avec l'attention de me virer. Il y a quelque chose qui est illégal, on ne peut pas virer un mec pour sa couleur, son âge et son sexe, selon la loi (...) On m'a clairement dit : 'Il y a trop d'hommes blancs de plus de 50 ans'. Je suis un homme blanc de plus de 50 ans, je suis blanc, ce n'est pas de ma faute (...) J'ai payé tous les gens que j'ai virés".

"Les semaines qui arrivent vont être très difficiles"

Dans ce même entretien, Patrick Sébastien a été interrogé sur la crise du coronavirus. L'occasion pour lui d'apporter son soutien aux lieux que le gouvernement a décidé de fermer pour lutter contre la propagation du virus en France. "Je suis hyper solidaire des discothèques, des restaurants... On a dit : 'On va enlever tout ce qui est festif'. Alors, je comprends qu'il ne faut pas qu'on se réunisse, mais j'ai fait du théâtre dans des salles où on est espacé, masques et tout ça, il n'y a pas eu un cas", a-t-il lâché.

Il a ensuite donné son avis cash sur cette décision du gouvernement de fermer ces lieux rassemblant du monde. "Encore une fois, je ne veux pas faire le complotiste, mais je pense qu'on protège d'abord les grosses sociétés qui ont beaucoup de pognons et puis que ceux qui sont des petits artisans, c'est : 'Demerdez-vous, vous pouvez crever'. Les gens ont besoin de bosser (...) Toutes mes potes qui sont dans la restauration, c'est terrible. Et les semaines qui arrivent vont être très, très difficiles, moralement", a-t-il dit.

Confidences exclusives. Ne pas reprendre sans citer "Le Débrief de Non Stop" sur Non Stop People.

Par Non Stop People TV

Réagissez à l'actu people
Fil d'infos
People Tweet
  • 28 Jan sophia aram @SophiaAram
    Mettez-vous d'accord, c'est radio gaucho, radio Le Pen, radio Printemps républicain ou radio Macron ?!! 🤦🏻‍♀️ https://t.co/Z0qNGHHASK
    Détails
  • 28 Jan ParisHilton.eth @ParisHilton
    🥺🥰 Thank you💓 https://t.co/F4lJPSwIP7
    Détails
  • 28 Jan Cyril Hanouna @Cyrilhanouna
    Merci ❤️❤️❤️❤️ https://t.co/rLlkcWoAdT
    Détails