• Non Stop People
    est disponible sur
  • Canalsat46
  • Free86
  • Orange84
TV

Pékin Express 2021 : une séquence jugée raciste sur Twitter, M6 réplique

Pékin Express 2021 : une séquence jugée raciste sur Twitter, M6 réplique
  • A-
  • A+
Partager Google+

La semaine dernière, dans l'épisode 3 de "Pékin Express" diffusé sur M6, une séquence a été jugée raciste par certains internautes sur Twitter. Lors d'une épreuve, deux binômes ont dû retrouver à partir de photographies, deux élèves parmi une centaine de garçons et de filles tous vêtus d'uniforme et les cheveux rasés. Face à la polémique, M6 a répliqué et s'est défendu dans un long communiqué.

Le 23 février dernier, M6 a donné le coup d'envoi de la toute nouvelle saison de "Pékin Express". Et ce sont 8 nouveaux binômes qui se sont lancés dans l'aventure. Une première étape qui s'est déroulée en Ouganda et qui s'est soldée par l'élimination de Sabine et Loïc, le duo d'inconnus. La semaine suivante, Crisoula et Jenny ont échappé à l'élimination grâce à l'enveloppe rouge qui comportait la mention "épreuve non éliminatoire".

Malheureusement, le 9 mars dernier, à l'issue du duel final qui les a opposées à Rose-Marie et Cinzia, le duo Belge a cette fois-ci été définitivement éliminé. Un départ qui a eu lieu juste avant le rapatriement des six équipes toujours en course, à cause de la crise du coronavirus. En effet, le tournage de l'émission a été interrompu pendant six mois. Il a pu reprendre, mais la route initiale a été changée. Ainsi, dans l'épisode 4 diffusé ce mardi 16 mars 2021, les équipes reprendront la course non pas en Ethopie, mais en Grèce.

"Cette épreuve a déjà été faite en Asie"

Si l'élimination de Crisoula et Jenny a marqué les esprits, une séquence a aussi fait réagir sur les réseaux sociaux. En effet, des internautes ont jugé l'une des épreuves de la soirée raciste. Il s'agit du moment où deux binômes ont dû retrouver à partir de photographies, deux élèves parmi une centaine de garçons et de filles tous vêtus d'uniforme et les cheveux rasés "pour des questions d’hygiène et pour gommer les différences sociales", a expliqué Stéphane Rotenberg en préambule, comme l'a rappelé CNews. Face à la polémique, M6 a répliqué dans un communiqué dévoilé en exclusivité par Cyril Hanouna dans "Touche pas à mon poste" le 10 mars dernier. "'Pékin Express' est une émission qui, depuis 14 saisons, favorise les échanges et les rencontres entre les communautés ou les peuples, met en avant les cultures locales et casse les barrières ethniques ou raciales en plaçant toujours l'humain au coeur du programme. Taxer 'Pékin Express' de racisme, c'est aller à l'encontre de toutes les valeurs qui fondent le programme. Les nombreuses séquences de la vie chez les habitants, où locaux et candidats partagent des moments de vie, en sont le meilleur exemple", explique la chaîne.

Et de poursuivre : "Cette épreuve a déjà été faite en Asie (avec des moines bouddhistes eux aussi rasés et portant la même tenue) ou en Amérique du sud sans que cela ne crée de polémiques. Il est rappelé dans l’épreuve d’hier que les enfants (garçons et filles) portent tous la même tenue (pour des raisons d’égalité sociale) et sont tous rasés (pour des raisons d’hygiène). Ces conditions complexifient toute reconnaissance comme cela avait été le cas pour les moines bouddhistes en Asie, comme cela le serait également pour des militaires avec le même uniforme et la même coupe de cheveux, mais dit également que, malgré ces conditions, les enfants sont justement tous très différents. Jamais nous ne sous-entendons que les africains se ressemblent".

Par Clara P

Réagissez à l'actu people
Fil d'infos
People Tweet
Les plus lus
Top people

The best of vidéo people