• Non Stop People
    est disponible sur
  • Canalsat46
  • Free86
  • Orange84
TV

Quantico : Yasmine Al Massri évoque son passé de réfugiée

Partager Google+
   / 8  
1
2
3
4
5
6
7
8
  • A-
  • A+

Après des apparitions dans le film Libanais "Caramel" ou dans la série "Crossbones" aux côtés de John Malkovitch, Yasmine Al Massri s'est révélée au public dans la série "Quantico" actuellement diffusée sur M6. L'actrice libanaise, interprète des jumelles Nimah et Raina Amin, est revenue sur son passé de réfugiée pour le magazine People. Une cause qu'elle défendra prochainement au Gala des Nations Unis en faveur de la journée mondiale de l'aide humanitaire.

Le 12 juillet dernier, la chaine M6 diffusait le premier épisode de "Quantico". La série suit les aventures d'Alexandra Parish, une nouvelle recrue du FBI évaluée dans un camp d'entraînement de Quantico et soupçonnée d'être à l'origine d'un attentat à la bombe. Si l' ancienne Miss Monde Priyanka Chopra,interprète d'Alexandra Parish, fait déjà beaucoup parler d'elle; une autre actrice de la série attire également l'attention des médias.  L'hebdomadaire américain People s'est en effet intéressé à Yasmine Al Massri, qui incarne les jumelles Nimah et Raina Amin. La jeune femme s'est confiée au magazine sur son passé de réfugiée au Liban.
 

" Nous n'avions pas le droit d'aller jouer au parc"

 
Yasmine Al Massri commence d'abord par dénoncer  les préjugés négatifs sur les réfugiés : "Il existe une idée inhumaine, égoïste et inculte de ce qu'est un réfugié, une image très négative construite sur le manque d'information et de communication, pour laisser penser aux gens de l'Occident que les réfugiés sont de mauvaises personnes.L'idée fausse la plus importante est que les réfugiés sont des gens sales, qui ne prennent pas de douche, qui viennent dans votre maison, mangent votre nourriture et puis vous crachent dessus." L'actrice évoque ensuite son enfance : "Nous n'avions pas le droit d'aller jouer au parc. Tout était très protégé. Je ne me souviens que ma famille évitait de parler politique à la maison. Il fallait se concenter sur l'école, les devoirs et avoir de bonnes notes. Ils ne m'ont jamais dit que j'étais différente.". Une expérience marquante qui a donné envie à Yasmine Al Massri de défendre la cause des réfugiés au prochain Gala en faveur de la journée mondiale de l'aide humanitaire qui se tiendra  le 19 août prochain aux Nations Unis.
 
Léa Dago-Serry
Réagissez à l'actu people
Fil d'infos
People Tweet
  • 12 déc Shakira @shakira
    Shak has been named as the most-streamed Latin female on @Spotify in 2017! Thanks for all the listening, guys! 🎧🏆 /… https://t.co/BIwDsySsX9
    Détails
  • 12 déc Non Stop People @NonStopPeople
    Il y a un an Pierre Ménès subissait une double greffe du foie et du rein. Ce mardi 12 décembre, il a fêté cet anniv… https://t.co/RQdoBWjvDj
    Détails
  • 12 déc Justin Bieber @justinbieber
    https://t.co/lLVbmPe79l
    Détails