• Non Stop People
    est disponible sur
  • Canalsat46
  • Free86
  • Orange84
TV

Sami El Gueddari : Pourquoi l'une de ses danses avec Fauve Hautot fait polémique

Sami El Gueddari : Pourquoi l'une de ses danses avec Fauve Hautot fait polémique
  • A-
  • A+
Partager Google+

Lors du prime spécial Halloween le 2 novembre, Sami El Gueddari et Fauve Hautot ont dansé dans un décor d'hôpital psychiatrique. Leur prestation a été accusée par une association de stigmatiser les personnes atteintes de troubles psychiques. Non Stop People vous en dit plus.

En finale de "Danse avec les stars" ce samedi 23 novembre, Sami El Gueddari et Fauve Hautot font face à Ladji Doucouré et Inès Vandamme après neuf semaines de compétition. Durant leur aventure, le duo a fait sensation sur le parquet mais a vu l'une de ses prestations épinglée. Lors du prime spécial Halloween le 2 novembre, Sami El Gueddari et Fauve Hautot ont dansé au milieu d'un décor d'hôpital psychiatrique. Habillé d'une camisole de force, le champion paralympique a livré une prestation avec la danseuse dans une tenue d'infirmière ensanglantée, qui a fait réagir une association dédiée aux familles de personnes souffrant de troubles psychiques. 

Une séquence remplie "de clichés"

Sur Twitter, l'Union nationale de familles et amis de personnes malades et/ou handicapées psychiques (l'UNAFAM) a partagé le 18 novembre une lettre ouverte à Gilles Pelisson, le président et directeur général de TF1. Dénonçant la scénographie, l'association estime que "cette séquence est malheureusement représentative de clichés qui perdurent et stigmatisent gravement les personnes vivant avec des troubles psychiques, comme tout le secteur de la psychiatrie". Dans ce courrier également envoyé à Emmanuel Macron, Agnès Buzyn et Franck Riester, elle précise que "ce n’est pas la prestation artistique que nous contestons, mais le message qu’elle envoie". Et fait référence au reportage sur l'entraînement du duo : "Avant la performance, un mini-reportage sur l’entraînement est diffusé. Dans ce passage, la danseuse demande à son partenaire : "Je veux te voir les yeux injectés de folie, je veux te voir faire peur". Une "folie" meurtrière, est-on en droit de penser. Comme si la folie était nécessairement violente, comme si la maladie psychique était un épouvantail d’Halloween !". Pour obtenir réparation, l'association demande à obtenir des excuses en ouverture de la finale de l'émission. 

Par Marie Merlet

Réagissez à l'actu people
Fil d'infos
People Tweet
  • 05 juin P!nk @Pink
    RT @azarilaw: @Pink You cannot love America and love this president. Period.
    Détails
  • 05 juin P!nk @Pink
    I love that these politicians need me and my platform to bring them attention. Sad.
    Détails
  • 05 juin Lady Gaga @ladygaga
    And after I vow to regularly, in perpetuity, across all of my social media platforms, post stories, content, and ot… https://t.co/HMXJmAIjIM
    Détails