• Non Stop People
    est disponible sur
  • Canalsat46
  • Free86
  • Orange84
TV

Stéphane Bern se confie sur ses complexes : "Je me trouvais moche"

Stéphane Bern se confie sur ses complexes : "Je me trouvais moche"
(c) Maxppp
  • A-
  • A+
Partager Google+

S’il incarne aujourd’hui l’image d’un homme bien dans sa peau, épanoui tant dans sa vie professionnelle que personnelle, Stéphane Bern a dû faire face à quelques complexes, étant plus jeune. A l’instar de nombreux adolescents, l’animateur n’était pas convaincu par son physique. Ainsi, il s'est appliqué à développer d’autres richesses pour pallier à son manque de confiance en lui.

Animateur chouchou des Français, Stéphane Bern a connu une renaissance courant 2003. En effet, l’animateur reconnait lui-même être passé de "ringard" à "branché" en quelques années. Lucide, il racontait dans les pages du Figaro : "Gamin, on me surnommait ‘l’encyclopédie’. Guindé, je l’étais. J’avais avalé un balais".

Selon le présentateur, son changement de coiffure lui a permis de se libérer et de gagner en confiance : "Pour les cheveux, il se trouve qu’à l’été 2003, avant d’arriver sur Canal + avec 20h10 pétantes, je les ai laissés sécher à l’air libre après ma douche. Et mes amis ont trouvé que ça m’allait mieux. Petit à petit, je suis devenu moi-même" confiait-il.

"J’étais vieux à 20 ans et jeune à 40"

Elu l’un des animateurs les plus appréciés du public, derrière Michel Cymes et Nagui, c’est aujourd’hui une revanche que prend Stéphane Bern, heureux de rendre fier son père : "La plus belle récompense, c’est le regard de mon vieux père. Je me revois enfant, à table, mes parents se demandant ce qu’ils allaient faire de moi. Mon père me regarde aujourd’hui comme j’aurai aimé qu’il me regarde enfant" avouait-il à la rédaction du Figaro.

Si l’animateur a donc réussi à changer l’appréciation de ses parents au fil des années, il est également parvenu à enterrer ses vieux complexes d’adolescent mal dans sa peau : "J’ai été mal dans ma peau jusqu’à l’âge de 20 ans, raconte-t-il à Paris Match. Je me trouvais moche, je ne plaisais pas. J’ai vite compris qu’il fallait que je séduise par autre chose que mon physique. J’avais l’humour caustique, un peu anglais. J’étais très insolent. Mes parents, pour leur part, n’étaient pas du tout démonstratifs […] On ne guérit jamais de son enfance. […] J’étais vieux à 20 ans et jeune à 40, l’âge où j’ai commencé à déboutonner mon corset" conclue-t-il.

Réagissez à l'actu people
Fil d'infos
People Tweet
  • 13 déc KATY PERRY @katyperry
    🎶a democrat in the senate🎶 https://t.co/yCznAs3u1S
    Détails
  • 13 déc Non Stop People @NonStopPeople
    Roman Polanski accusé d’agression sexuelle sur une fillette : une enquête ouverte https://t.co/4uoetG4sgY https://t.co/TVkFAQEoqH
    Détails
  • 13 déc Non Stop People @NonStopPeople
    Taylor Swift a 28 ans : la star amoureuse de Joe Alwyn, elle s'affiche avec l'acteur https://t.co/bxYDWZgC9t https://t.co/HH8QGeiquE
    Détails