• Non Stop People
    est disponible sur
  • Canalsat46
  • Free86
  • Orange84
TV

Thierry Ardisson : ses confessions chocs sur sa vie sexuelle (vidéo)

Thierry Ardisson : ses confessions chocs sur sa vie sexuelle (vidéo)
  • A-
  • A+
Partager Google+

Pour le deuxième numéro de sa nouvelle formule, le magazine Playboy version française s’est offert une interview "tout nu" de Thierry Ardisson. Et comme le nom de l’entretien le présageait, le présentateur de "Salut les Terriens" se livre sur sa vie intime. Non Stop People vous en dit plus.

Thierry Ardisson se met à nu dans le nouveau numéro de Playboy. L’homme en noir a fait des confidences sur sa vie sexuelle dans les pages du magazine. "Ma vraie éducation sexuelle, je l’ai faite dans les chiottes de la gare routière d’Albertville en attendant l’autocar. Ça m’a rendu accro, tous ces messages griffonnés sur les murs : ‘J’aime ta qu***’, ‘Viens me bais**’, ‘Je s*** tous les jours ici à 6h’… Je voyais ça en attendant de repartir chez les curés. Ce qui m’a rendu totalement fou.", a-t-il déclaré de prime abord en faisant référence au lycée catholique dans lequel il a fait sa scolarité. Avant d’entrer à l’université, Thierry Ardisson fait une rencontre décisive, qui va lui permettre d’entrer dans le monde de la nuit en travaillant en tant que DJ dans la une boîte de nuit de Juan-les-Pins, le Whisky à Gogo. "Je mettais le disque et j’allais bai*** des filles dans la pinède. Je me dépêchais, je courais comme un con, j’éjaculais rapidement, un vrai quickie… Et au retour je mettais un bon vieux tube soul !", a révélé celui qui est aux manettes de "Salut les Terriens" sur C8. C’est également à cette époque que le futur trublion du PAF aura sa première expérience homosexuelle comme il le raconte dans son autobiographie "Confessions d'un Babyboomer" parue en 2006.

Une vie sexuelle assez débridée

Si l’acolyte de Laurent Baffie affirme ne pas avoir "de souvenir précis" de sa première relation sexuelle, il a confié qu’il avait fait l’amour dès l’âge de 16 ans. Dans les mois qui suivirent, il a assisté à plusieurs "partouzes" en précisant toutefois qu’il n’était que spectateur et n’y participait pas. "Il y en avait un qui était allongé, un autre arrivait avec un sexe de vingt-cinq centimètres, on se disait : ‘Ça passera jamais’, mais ça passait. Et sous les applaudissements des convives ! Quand tu as 16 ans et que tu vois ça, t’es assez blindé pour la suite.", a asséné le présentateur avant de reconnaître qu’il avait grandi en pleine période de libération sexuelle. "J’ai eu la chance de connaître cette période très libérée sur le plan sexuel entre la pilule et le sida, la fameuse ‘parenthèse enchantée’. Si je parle beaucoup de c**, c’est parce qu’à la télé, quand je suis arrivé, il y avait une langue télé, comme il y a une langue politique. Comme on n’abordait pas ces questions, j’en ai rajouté (…) On a fait rentrer la vraie vie dans la télé.", a-t-il lâché.

Par Katia Rimbert

Réagissez à l'actu people
Fil d'infos
People Tweet
  • 25 sep Non Stop People @NonStopPeople
    Leurs Voix pour l'espoir : Shy'm, Slimane et Nolwenn Leroy réunis pour la bonne cause https://t.co/9Jgz6n6wYP https://t.co/r5SZ00JEjU
    Détails
  • 25 sep Non Stop People @NonStopPeople
    Evelyne Thomas confie avoir frôlé la mort en participant à #FortBoyard ! https://t.co/UNPOw6V8no https://t.co/NaTFkWb90H
    Détails
  • 25 sep sophia aram @SophiaAram
    PMA:cousinade, inceste WTF??? PMA pour toutes ! https://t.co/gEEtq59l21
    Détails