• Non Stop People
    est disponible sur
  • Canalsat46
  • Free86
  • Orange84
TV

TPMP : Isabelle Morini-Bosc révèle avoir été agressée sexuellement

TPMP : Isabelle Morini-Bosc révèle avoir été agressée sexuellement
  • A-
  • A+
Partager Google+

Ce mardi 30 mars sur le plateau de Touche Pas à Mon Poste, Isabelle Morini-Bosc a fait de terribles révélations. La chroniqueuse de Cyril Hanouna a révélé avoir été agressée sexuellement "par quelqu'un de connu". Non Stop People vous en dit plus.

Cela fait plusieurs mois maintenant que les langues se délient. Depuis le début du mouvement #MeToo, les femmes n'ont plus peur de dénoncer les agressions dont elles sont victimes. Le 18 février, c'est l'ancien présentateur du JT de TF1, Patrick Poivre d'Arvor, qui était accusé de viol par Florence Porcel. À la suite de cette plainte, une dizaine de témoignages ont émergé. Le journal "Le Monde" avait donné la parole à plusieurs femmes qui se disent victimes de Patrick Poivre d'Arvor. C'est le cas notamment de la journaliste Hélène Devynck qui déclarait dans le journal : "C’était impensable de ne pas passer à la casserole, mais tout autant impossible de le dire. Moi, je ne l’ai pas dit, je savais bien que si je disais quelque chose, il y avait un tel déséquilibre que je serais la p*** et lui le séducteur".

"Il m’a suivie dans les toilettes"

Ce mardi 30 mars, c'est Isabelle Morini-Bosc qui a dévoilé sur le plateau de Touche Pas à Mon Poste qu'elle avait été agressée sexuellement "par quelqu'un de connu". Elle n'a pas souhaité révélé le nom de son agresseur, mais a dévoilé de nombreux détails. "Quand j’ai commencé, j’étais dans un univers de mecs. J’ai un patron de chaîne qui, quand j’étais à Cannes, m’a entaillé la lèvre parce qu’il s’est précipité sur moi et ma chaise a basculé. Il voulait qu’on ait une liaison", a-t-elle commencé.

Elle poursuit ensuite : "Vous êtes dans les toilettes et le mec vous dit : 'Tu ne sortiras pas des toilettes tant que tu ne m’auras pas fait une gâterie'. Il m’a suivie dans les toilettes, c’était une personnalité de l’extérieur. Il est rentré derrière moi et m’a dit : 'Bon ben voilà, maintenant, il va falloir être gentille'. C’était quelqu’un de connu". Mais Isabelle Morini-Bosc a trouvé la force de se défendre : "J’ai dit : 'Oh ben ça ne va pas être possible parce que si je me mets à crier on aura l’air de c**s tous les deux, mais à l’arrivée c’est moi qu’on va aider'", a-t-elle conclu.

Par J.F.

Réagissez à l'actu people
Fil d'infos
People Tweet
Les plus lus
Top people

The best of vidéo people