• Non Stop People
    est disponible sur
  • Canalsat46
  • Free86
  • Orange84
TV

TPMP, Nabilla, Thomas Vergara : Les confidences d'Harry Roselmack

TPMP, Nabilla, Thomas Vergara : Les confidences d'Harry Roselmack
(c) Maxppp
  • A-
  • A+
Partager Google+

Harry Roselmack s'est rendu sur le plateau du Grand direct, l'émission de Jean-Marc Morandini sur Europe 1 pour parler du nouveau numéro d'En immersion diffusé ce soir sur TF1 et qui porte sur la questions controversée de l'euthanasie. Il en a profité pour revenir sur le traitement de l'affaire Nabilla dans Sept à Huit, qui avait obtenu la première interview de Thomas Vergara, mais aussi sur Touche pas à mon poste. En effet, Harry Roselmack estime que les chroniqueurs de l'émission sont des "donneurs de leçons".

Harry Roselmack sera ce soir sur TF1 avec un nouveau numéro d'En immersion. Cette fois, le journaliste s'est intéressé à la question très controversée de la fin de vie. Il a ainsi suivi cinq témoins en fin de vie, dont certains ont fait le choix d'avoir recours à l'euthanasie. Pour promouvoir le programme diffusé en deuxième partie de soirée sur la première chaîne, Harry Roselmack était l'invité de Jean-Marc Morandini dans Le Grand direct sur Europe 1.

Des chroniqueurs "donneurs de leçons" dans Touche pas à mon poste

La  semaine dernière, Non Stop People vous expliquait que Harry Roselmack avait accordé une interview au magazine Télé Loisirs, au cours de laquelle il avait critiqué les émissions qui décortiquent la télévision comme Touche pas à mon poste. Le journaliste avait ainsi lancé qu'il était agacé par les "commentateurs professionnels", ajoutant : "Il y a aujourd’hui des émissions qui fonctionnent sur ce principe-là, en bashant et en commentant ce que font les autres." Sans jamais mentionner l'émission de Cyril Hanouna.

Jean-Marc Morandini n'a pas manqué de revenir sur ses propos ce matin. Harry Roselmack amusé lui a alors répondu : "Si j’ai utilisé le mot gaver c’est que ça devait plus m’énerver que ce que je pense. Non mais ça m’agace un peu et je trouve ça parfois un peu risible que des gens qui n’ont jamais fait un reportage de leur vie donnent des leçons de déontologie journalistique à l’antenne. Maintenant, ces gens ont le droit de le faire et moi j’ai le droit dire que ça m’agace un peu."

Sautant sur l'occasion, l'animateur d'Europe 1 a donc demandé à l'ancien présentateur du 20h de TF1 s'il accepterait de se rendre sur le plateau de Touche pas à mon poste. Toujours très professionnel et en pesant bien ses mots, Harry Roselmack lui a alors expliqué que cela n'était pas impossible, mais fort peu probable : "Il ne faut jamais dire jamais, mais c’est pas le genre d’émissions dans lesquelles j’irais. Même si, je suis allé dans votre émission sur NRJ 12 dont le principe est un peu le même. Vos chroniqueurs étaient, j’ai l’impression, un peu moins donneurs de leçon que ceux de l’émission dont vous parlez."

Le moins que l'on puisse dire, c'est que Harry Roselmack n'apprécie pas vraiment l'équipe de chroniqueurs de Cyril Hanouna.

L'affaire Nabilla : un fait divers comme un autre, ou presque

Après que la tristement célèbre affaire Nabilla ait éclaté début novembre, les journalistes espéraient tous obtenir l'exclusivité de la première interview de Thomas Vergara. C'est dans l'émission 7 à 8 diffusée sur TF1 et présentée par Harry Roselmack, que le marseillais s'était exprimé pour la première fois depuis les faits.

Jean-Marc Morandini a interrogé ce matin Harry Roselmack sur la présence de cette interview dans une émission comme Sept à Huit. Pour le journaliste, cette affaire avait été traitée comme d'autres faits divers le sont chaque semaine dans l'émission : "Ce n’était pas une interview de Thomas Vergara, c’était un sujet sur l’affaire Nabilla – Thomas Vergara. Ce n’était pas de la télé-réalité c’était un fait divers qui impliquait une personnalité extrêmement populaire en France et c’est vrai que c’est le sujet qui a été le plus lu le plus commenté sur les réseaux sociaux. On traite de faits divers qui revêtent d’un intérêt pour le public et manifestement celui-ci en avait. On la traiter sur l’aspect fait divers et on l’a traité comme tel." a ainsi expliqué Harry Roselmack.

 

Retrouvez l'intégralité de l'interview dans la vidéo ci-dessous :

 


Harry Roselmack se penche sur la fin de vie par Europe1fr

Par Non Stop People TV

Réagissez à l'actu people
Fil d'infos
People Tweet
  • 18 déc Non Stop People @NonStopPeople
    Finalement, Jean-Paul Belmondo va bien faire son retour au cinéma ! https://t.co/Z0LVCabr2E https://t.co/DhszlS6rlJ
    Détails
  • 18 déc Non Stop People @NonStopPeople
    Si seul l'avis du jury comptait, Maëva Coucke ne serait pas Miss France 2018 ! https://t.co/xliabBEswA https://t.co/lvBgCSdxhU
    Détails
  • 18 déc Non Stop People @NonStopPeople
    Camille Cerf, Lââm... découvrez le casting de la spéciale célébrités de #TheIsland https://t.co/HhWtdhP0US https://t.co/t1N5JEYYn3
    Détails