• Non Stop People
    est disponible sur
  • Canalsat46
  • Free86
  • Orange84
TV

Une de Charlie Hebdo : "pornographique" pour une association féministe (Exclu Vidéo)

Une de Charlie Hebdo : "pornographique" pour une association féministe (Exclu Vidéo)
  • A-
  • A+
Partager Google+

La polémique continue autour de la Une de Charlie Hebdo. Le dessin satirique du 12 juin a provoqué de vives réactions sur la toile mais aussi de la part d'associations féministes dont "Les effronté.es". Invitée dans "Non Stop Info", sa co-fondatrice Fatima Benomar, a désapprouvé le choix de la couverture.

La Coupe du monde féminine de football fait parler d'elle pour les premiers bons résultats des Bleues mais aussi pour sa couverture médiatique. Pour célébrer le début de la compétition des filles de Corinne Diacre et le centenaire du tableau de Gustave Courbet, Charlie Hebdo a dévoilé une couverture provocatrice. Une cage de buts transformée en vagin. Forcément, cela n'a pas fait l'unanimité. A la découverte du dessin de Biche,  quelques associations féministes sont montées au créneau. Parmi elles, l'association "Les éffronté.es". La co-fondatrice de cette dernière, Fatima Benomar, était présente dans l'émission "Non Stop Info" mercredi soir. Pour elle, c'est une fois de plus la représentation "d'un entre-jambes en gros plan (...) pour parler de quelque chose qui n'a rien à voir avec (...) le football féminin".

Dessiner le sexe féminin ? Seulement si c'est réaliste

Choquée et révoltée, Fatima Benomar regrette que l'hebdomadaire satirique ait choisi "une représentation sexiste du sexe féminin" pour sa couverture. La militante aurait préféré que le dessin soit plus assumé et réaliste car "la représentation de la vulve est quelque chose qui ne choque pas les féministes, c'est même revendiqué". Selon elle, l'erreur de Biche est de ne pas avoir dessiné "le clitoris" et "les grosses lèvres". "C'est un peu tout ce que fait le porno. Toute l'industrie pornographique a amené les femmes (...) à avoir honte de la forme réelle de leur sexe" explique Fatima Benomar. Elle ajoute qu'il ne s'agit là que "d'une projection d'un sexe féminin fantasmé par un regard masculin". Les "coups de crayon" ne sont toutefois pas les seuls à avoir provoqué l'émoi. La légende "on va en bouffer", en référence à la surexposition du football, est très contestée. Le football pratiquée par des filles ? "C'est la première fois que l'on en parle" précise l'invitée de Mathilde Wessels. Au delà des disccours féministes, d'autres ont pris la décision radicale de censurer la Une. C'est le cas de Pascal Praud, dans son émission "L'Heure des Pros".

Par Célia Baroth

Réagissez à l'actu people
Fil d'infos
People Tweet
  • 23 aoû Kim Kardashian West @KimKardashian
    RT @narcicismo: Kylie has always been obsessed with Kim’s fragrances and now they have their own collaboration that drops tomorrow wow! ht…
    Détails
  • 23 aoû Paris Hilton @ParisHilton
    On set of my first photoshoot when I was 14 rocking my first push up bra. ❤️👸🏼📸 #TeenParis #TBT https://t.co/Dm3yL0YhFR
    Détails
  • 23 aoû Britney Spears @britneyspears
    The flowers outside my bookstore 🌸 https://t.co/MXKwFXndjc
    Détails