• Non Stop People
    est disponible sur
  • Canalsat46
  • Free86
  • Orange84
TV

Vague de suicides aux États-Unis : La série "13 reasons why" serait-elle en cause ?

Vague de suicides aux États-Unis : La série "13 reasons why" serait-elle en cause ?
  • A-
  • A+
Partager Google+

Une étude publiée par le Journal de l’Académie américaine de psychiatrie de l’enfant et de l’adolescent révèle qu’un pic de suicides chez les jeunes aux États-Unis a été enregistré un mois après le lancement de la première saison de "13 reasons why". Non Stop People vous en dit plus.

C’est une étude qui fait froid dans le dos. Aux États-Unis, les suicides chez les jeunes auraient symboliquement augmenté en avril 2017. C’est le Journal de l’Académie américaine de psychiatrie de l’enfant et de l’adolescent qui souligne ce triste pic remarqué. De quoi faire le rapprochement avec la diffusion de la saison 1 d’une série très populaire : "13 reasons why", qui a été lancée en mars 2017. Pour ceux qui ne l’ont pas regardée, cette dernière raconte l’histoire d’Hannah Baker, une adolescente qui décide de mettre fin à ses jours après avoir été harcelé par un grand nombre de ses camarades et ne pas avoir été soutenue.

Dans cette étude, il est prouvé qu’il y a eu une "hausse significative" du nombre de passage à l’acte chez les adolescents dans les mois qui ont suivis la sortie de la première saison de cette série. Mauvais coup du destin ou réelle incidence, cela fait débat, d’autant plus qu’en 2017, des spécialistes de la santé mentale aux États-Unis et en Australie avaient déjà alerté le public concernant cette série.

Une série qui sensationnalise le suicide ?

Pour cette récente étude, le Dr Jeffrey Bridge et son équipe du Nationwide Children’s Hospital de l’Ohio ont mis en lumière des chiffres officiels de suicides, qui ont eu lieu entre le 1er janvier 2013 et le 31 décembre 2017. Il s’avère malheureusement que le plus fort taux de suicide chez les 10 à 17 ans sur cinq ans d’analyses, tombe un mois après la mise en ligne de la série. Pendant cette période et selon cette étude, la surmortalité par suicide des jeunes Américains aurait augmenté de près de 30 %.

Toutefois, aucun lien direct n’a été établi avec la série Netflix par le chercheur et professeur de pédiatrie et de psychiatrie qui a dévoilé cette étude. Dans une interview accordée à l’AFP, ce dernier a néanmoins évoqué la réalisation de Brian Yorkey, qui dépeindrait d’une "manière irréaliste et sensationnaliste" le suicide. "Cela peut être traumatisant pour ceux dont un proche s’est suicidé ou qui ont commis une tentative de suicide et cela peut aussi dans certains cas, fournir un exemple", ajoute-t-il. De quoi en tout cas laisser penser que la série n’est pas sans risque pour certains jeunes spectateurs.

Par Nina Siahpoush-Royoux

Réagissez à l'actu people
Fil d'infos
People Tweet
  • 23 oct Lady Gaga @ladygaga
    YOU MUST VOTE. VOTING IS ESSENTIAL. #Debates2020 https://t.co/MJ9RwdF1Za
    Détails
  • 23 oct Selena Gomez @selenagomez
    RT @she_sepuede: We are muy excited to announce @SelenaGomez and @StaceyAbrams will be joining us for a special Latinas Make A Difference T…
    Détails
  • 23 oct Paris Hilton @ParisHilton
    Happy to announce that I have signed with @UnitedTalent Agency. Thank you Jeremy Zimmer for your kind words. ☺️ Exc… https://t.co/hiV3zkDsN6
    Détails