• Non Stop People
    est disponible sur
  • Canalsat46
  • Free86
  • Orange84
TV

Victime d'abus sexuels de la part de son entraîneur, Marie témoigne dans TPMP

Victime d'abus sexuels de la part de son entraîneur, Marie témoigne dans TPMP
  • A-
  • A+
Partager Google+

Les révélations de Sarah Abitbol ont libéré la parole des sportives. Les témoignages d’abus sexuel se multiplient, à l’image de Marie, qui témoigne anonymement sur le plateau de "TPMP". Non Stop People vous en dit plus.

Depuis une semaine et la sortie du livre de Sarah Abitbol dans lequel elle raconte les viols qu’elle a subi étant jeune patineuse, les langues se délient. La mère de Nadjma Mahamoud, championne de France junior en 2014, a ainsi dénoncé les pratiques de l’entraîneur Gilles Meyer. Ce dernier a tenté de moyenner des faveurs sexuelles en échange de cours gratuits pour Nadjma. Jeudi 6 février, sur le plateau de "TPMP", c’est Marie qui a apporté son témoignage.

Des massages de plus en plus pressants

La jeune femme a souhaité témoigner de manière anonyme. Elle apparaît donc floutée, on ne peut distinguer que sa silhouette et sa voix a été transformée. Cette sportive affirme que le comportement de son entraîneur a changé radicalement du jour au lendemain. "Il me proposait des massages en me disant tu sais les stages c’est très éprouvant pour tes muscles. Pour éviter que tu ais des douleurs, il faut que je te masse." Elle décrit ensuite des scènes qui ont très vite dérapé. "Ça a commencé par les mollets, les épaules et ça a très vite continué sur la poitrine, les fesses, les cuisses." Les faits ont duré de 2009 à 2011. La jeune sportive était alors âgée de 16 ans. A la fin, l’entraîneur la touchait plusieurs fois par jour. Marie pense que cette impunité est due au fait qu’il "se sentait puissant". Elle est sûre que si elle était restée dans ce club "il m’aurait violé". Ses parents n’ont pas cru à son témoignage.

Ces faits ne sont pas rares dans le milieu sportif explique le journaliste Wandrille Lanos qui a enquêté sur le sujet "On a travaillé sur 28 disciplines sportives, on a identifié 76 affaires et 277 victimes", rapporte ce dernier. Le problème est généralisé et oncerne tout le monde, des clubs amateurs aux professionnels. "A partir de maintenant, il faut que l’éducateur fournisse son casier judiciaire pour prouver qu’il n’a pas d’antécédent", a insisté Bernard Laporte ancien Secrétaire d’Etat chargé des sports et actuel président de la Fédération de rugby à XV présent sur le plateau. Une mesure qui semble plus que jamais nécessaire.

Par Mélanie C.

Réagissez à l'actu people
Fil d'infos
People Tweet
  • 19 fév Justin Bieber @justinbieber
    EPISODE 8 of #JustinBieberSeasons is out today on @YouTube . Only 2 left to go. https://t.co/Dr0ITCM5zb https://t.co/4Nd4IstTyQ
    Détails
  • 19 fév Non Stop People @NonStopPeople
    Christophe Castaner dérape sur Olivier Faure : il en appelle à Emmanuel Macron https://t.co/2kvzsQhtw8 https://t.co/6JKV3GDLc7
    Détails
  • 19 fév Non Stop People @NonStopPeople
    Jean-Pierre Pernaut victime de publicité mensongère sur Internet https://t.co/Gi2mwK4drv https://t.co/8QCvtT1mI9
    Détails