• Non Stop People
    est disponible sur
  • Canalsat46
  • Free86
  • Orange84
TV

Victoires de la musique 2019 - Shaka Ponk : leur message engagé pour l'écologie

Victoires de la musique 2019 - Shaka Ponk : leur message engagé pour l'écologie
  • A-
  • A+
Partager Google+

La 34ème cérémonie des Victoires de la musique s'était déroulée dans le plus grand des calmes, vendredi 8 février. Ou presque. Sur scène, le leader du groupe Shaka Ponk a profité de l'événement pour adresser un message coup de poing contre le réchauffement climatique. Non Stop People vous en dit plus.

C'était l'évènement que les artistes attendaient tous. Le vendredi 8 février a marqué le coup d'envoi de la 34ème cérémonie des Victoires de la musique. Un évènement qui a souvent été touché par des polémiques. La plus récente datant d'il y a un an. Souvenez-vous, alors qu'il était nommé dans plusieurs catégories et récompensé par la suite, Orelsan avait été rattrapé en plein envol pour des paroles jugées violentes dans son titre "Saint-Valentin". Dans ce dernier, le rappeur menaçait de "Marie-Trintigner" sa compagne. Une référence macabre à l'homicide de l'actrice Marie-Trintignant, perpétré par Bertrand Cantat. Dans une pétition adressée à Françoise Nyssen, ex-ministre de la Culture, une femme du nom de Céline Steinlaender demandait le retrait des prix attribués à Orelsan. Mais le vendredi 8 février, c'est un tout autre retournement auquel ont été témoins les téléspectateurs de France 2. Alors qu'ils étaient invités pour interpréter un de leurs titres, le groupe Shaka Ponk a profité des Victoires de la musique pour adresser un message coup de poing au public, en faveur de la lutte pour la préservation de l'environnement.

"C'est juste la fin du monde"

"On est désolé, on a un petit problème technique, on ne va pas vraiment pouvoir faire le morceau tel qu'on l'avait prévu", a balancé Frah alias François Charon, le leader du groupe. "Ne vous inquiétez pas, c'est pas grave. C'est un peu embêtant. C'est juste la fin du monde. Alors rassurez-vous, ce n'est pas la fin du monde ce soir. C'est la fin du monde demain. Alors peut-être qu'en disant toutes ces choses, on va lâcher un petit malaise. Peut-être qu'on va passer pour des c***s. Peut-être qu'on va torpiller notre carrière ce soir en direct sur France 2. Et bien c'est pas grave, parce qu'on est tous des cons. Et c'est parce qu'on est tous des cons, que c'est la fin du monde", a-t-il ajouté. Un discours "évidemment pas prévu", selon Daphné Bürki, prise de court. Frah ne s'est pas arrêté là. "Comme nous sommes aux Victoires et que des artistes et des célébrités, il y en a un paquet, nous voudrions profiter de cette immense tribune pour leur demander à tous de venir nous donner un coup de main dans cet immense merdier. Nous parlons à des millions de gens, utilisons cette chance pour changer notre manière de vivre et de consommer. C'est un fait établi, si nous continuons tous à faire comme tout le monde sur cette planète, il n'y aura bientôt plus personne pour faire quoi que ce soit", a-t-il interpellé avant d'interpréter le titre "Killing Hallelujah". Une chanson évoquant "la façon dont l'homme croit avoir le droit de vie ou de mort sur les autres êtres, celui de consommer de manière hérétique en générant pollution ou douleur". Cette performance a été accompagnée d'images du discours de la jeune Greta Thunberg, lors de la COP24, militante écologiste de 14 ans qui avait défrayé la chronique il y a plusieurs semaines.

Par Laura C-M

Réagissez à l'actu people
Fil d'infos
People Tweet
  • 20 fév Non Stop People @NonStopPeople
    Karl Lagerfeld horrifié à l’idée d’être enterré, la raison dévoilée https://t.co/1IrepYMe4s https://t.co/wXItGRkUwm
    Détails
  • 20 fév Non Stop People @NonStopPeople
    RT @morandini_live: À 10h35 en direct dans #MorandiniLive 📣Marche contre l’antisémitisme : peu de jeunes et que va-t-il se passer mainten…
    Détails
  • 20 fév Cyril Hanouna @Cyrilhanouna
    Merci pour hier les amours 😘😘💃🏻💃🏻
    Détails