• Non Stop People
    est disponible sur
  • Canalsat46
  • Free86
  • Orange84
TV

Vincent Lagaf’ : La célébrité lui a fait perdre la tête !

Vincent Lagaf’ : La célébrité lui a fait perdre la tête !
(c) France 2
  • A-
  • A+
Partager Google+

Invité du Gros Journal de Mouloud Achour sur Canal + mercredi soir, Vincent Lagaf’ est revenu sur son triomphe à la télévision. L’animateur reconnaît avoir pris la grosse tête à l’époque du ‘’Bigdil’’ et s’être montré incontrôlable. Non Stop People vous en dit plus.

Vincent Lagaf’ a connu une incroyable popularité dans les années 2000. Alors qu’il était déjà connu du grand public pour ses tubes un peu potaches, "Bo le lavabo" ou "La Zoubida", il acquiert une vraie notoriété lorsqu’il arrive à la télévision. Après avoir montré tout son franc-parler et sa gouaille sur le plateau des Grosses Têtes de 1993 à 1997, il se tourne vers les jeux télévisés, domaine dans lequel il excelle. Sur TF1, il finit par prendre la tête du jeu "Le Bigdil" diffusé en début de soirée sur la chaîne. Le jeu remporte un énorme succès auprès du public grâce aux mimiques et à l’humour de Vincent Lagaf’ et l’animateur devient une personnalité incontournable de la télé. Après l’arrêt du jeu télévisé, en 2004, il enchaîne d’autres jeux sur TF1 jusqu’en 2016 où il annonce son départ de la chaîne.

"J’étais capable de n’importe quoi"

Aujourd’hui, Vincent Lagaf’ s’est installé aux États-Unis et entreprend une carrière au théâtre. De passage à France, il a accordé une interview au Gros Journal de Mouloud Achour, sur Canal +. L’animateur y est revenu sur ses années de gloire et sur l’impact que sa célébrité a eu sur son comportement. "Au début c’est grisant (…) Moi j’ai pété un peu un câble, j’ai pris la grosse tête, confie sans détour Vincent Lagaf’. C’est comme les joueurs de football, tu passes de pas une thune à t’es pété de thunes, donc t’as un petit peu tendance à penser que le monde est à toi et que c’est arrivé, ça y est, t’es là, c’est à vie (…) J’étais capable d’acheter une pizzeria parce que le pizzaïolo me gonflait et que ‘maintenant que je suis chez moi tu dégages", se rappelle-t-il. Aujourd’hui l’animateur reconnaît avoir "pété les plombs avec les biens matériels" en enchaînant les achats coûteux, notamment de bateaux. Depuis, Vincent Lagaf’ se présente comme un home guéri. "De  fil en aiguilles je me suis aperçu que c’n’était pas d’avoir qui comptait, mais de se dire que tu pourrais si tu avais envie".

Par Alicia Dubreuil

Réagissez à l'actu people
Fil d'infos
People Tweet
  • 19 sep Non Stop People @NonStopPeople
    @PierreMenes bientôt réconcilié avec @Mdelormeau ? #TPMP https://t.co/po1TdL6d86 https://t.co/9fuilKW1lr
    Détails
  • 19 sep Kev Adams @kevadamsss
    @mpxproud Happy B Day ❤️❤️
    Détails
  • 19 sep Jamel Debbouze @DebbouzeJamel
    J'irai https://t.co/IBOsV9Qf6W
    Détails