• Non Stop People
    est disponible sur
  • Canalsat46
  • Free86
  • Orange84
TV

Wendy Bouchard : "Que ceux qui n’aiment pas Zone Interdite ne le regarde pas !"

Wendy Bouchard : "Que ceux qui n’aiment pas Zone Interdite ne le regarde pas !"
Capture d'écran M6
  • A-
  • A+
Partager Google+

Le dernier numéro de l’émission Zone Interdite intitulé "Quartiers sensibles : le vrai visage des nouveaux ghettos" a fait jaser. Au micro d’Europe 1, Wendy Bouchard, la présentatrice du programme, est revenue sur la polémique.

Le 12 avril 2015, M6 diffusait un nouveau numéro de Zone Interdite. Intitulé "Quartiers sensibles : Le vrai visage des nouveaux ghettos", le reportage a entraîné une vague de polémiques. A commencer par les protagonistes eux-mêmes ! En effet, les Jeunes Communistes de Bobigny-Drancy avaient dès alors annoncé leur volonté de porter plainte contre le programme, jugé mensonger selon eux : "La propagande ce soir sur Bobigny est racoleuse, mensongère et réactionnaire", ont-ils fait savoir.

Après avoir visionné le numéro, ils ont sans plus attendre accusé M6 d’avoir eu pour but de "stigmatiser les jeunes, faire monter un ennemi de l’intérieur et diviser la population". Alors que la plainte pour diffamation a été déposée, Wendy Bouchard, la présentatrice de l’émission, est revenue sur la polémique au micro d’Europe 1.

"Je ne regrette pas du tout, je l’assume"

De son côté, la journaliste assure "ne pas regretter du tout" : "Je l’assume. Il était efficace, réaliste, équilibré. Je n’ai pas compris l’émotion suscitée par ce reportage, et je ne la comprends toujours pas aujourd’hui", a-t-elle alors lâché à Jean-Marc Morandini, dont elle était l’invitée. Selon elle, il n’y a eu aucune tentative de diffamation, comme elle l’a expliqué : "C’est un magazine d’investigation pour montrer le relief de la société. On n’a pas du tout caricaturé les cités", se justifie-t-elle.

Enfin, interrogée sur un passage marquant du reportage, montrant alors un jeune homme racontant ses vols perpétrés sur des personnes âgées à sa mère, Wendy Bouchard a tenu la même ligne de conduite. "C’est une manière de montrer la dépossession par les mamans de l’éducation", a-t-elle déclaré avant d’ajouter : "Je ne vois pas la stigmatisation. Il fallait le montrer". Finalement agacée par les questions de l'animateur de la TNT, la journaliste de M6 s’est alors défendue : "On n’est pas les premiers à le montrer. On continuera à le montrer. Vous savez, quand on ne montre pas les choses, on nous dit qu’on fait le jeu du FN. Et quand on les montre, on nous dit la même chose A ce moment-là, ceux qui n’aiment plus Zone Interdite, qu’ils ne le regardent pas !", a alors lâché Wendy Bouchard en guise de conclusion.

Par L M

Réagissez à l'actu people
Fil d'infos
People Tweet
  • 24 mai Cyril Hanouna @Cyrilhanouna
    ❤❤❤❤❤👏🏻👏🏻👏🏻👏🏻 et live de mon @LavoineOfficiel #yeuxrevolver 🎤🎤🎤 @ThomasSotto 📚📚📚 https://t.co/utKS4V9pKc
    Détails
  • 24 mai Shakira @shakira
    We always really knew that she could dance like that... 😆Siempre sabíamos que ella podía bailar así...😆… https://t.co/Sc8jC14oSt
    Détails
  • 24 mai Non Stop People @NonStopPeople
    Procès Johnny Hallyday : L’avocat de Laeticia assure ne pas avoir fermé la porte à une médiation… https://t.co/jXnXRpreTB
    Détails