TV

Yann Barthès : agression de journalistes au défilé du Front National "ca aurait pu être vous" (VIDEOS)

Yann Barthès : agression de journalistes au défilé du Front National "ca aurait pu être vous" (VIDEOS)
  • A-
  • A+

Yann Barthès, animateur du Petit journal était l’invité de Léa Salamé sur France Inter. L’occasion pour lui de revenir sur le défilé annuel du 1er mai du Front National, marqué notamment par l’agression de trois journalistes de l’émission de Canal +.

Ce vendredi 1er mai était le jour où le Front National organisait son défilé annuel, à Paris, pour honorer Jeanne d’Arc. Pourtant ce 1 er mai 2015 a fait le buzz. Mise à part la séquence des Femens, ce défilé a aussi était marqué par des violences contre des journalistes du Petit journal, de Canal +. L’image du parti de Marine Le Pen a quelque peu été marquée ce week-end, mais pas de manière positive. Les 3 journalistes de Canal + qui ont été agressés, ont notamment été légèrement blessés. Yann Barthès, animateur du Petit Journal, était ce matin (Lundi 4 mai), sur France Inter pour en parler, avec Léa Salamé.

 

« Ca aurait pu être vous »

« Ils n'ont pas été acceptés dans la tribune presse, ils sont restés avec les militants autour de la scène sur la place de l'Opéra, ils se sont rendus autour du carré VIP pour regarder le vieux FN avec Bruno Gollnisch et le nouveau FN, avec Florian Philippot », explique Yann Barthès, au sujet des trois journalistes. Pour avoir du son, les journalistes ont tendu la perche. Une perche qui mesurerait « 15 mètres », selon Marine Le Pen. « Notre perche ne mesure pas 15 mètres mais 2,5 mètres, 3 mètres » se défend Yann Barthès, avec un léger sourire. Celui qui était l’invité de France 5 le mois dernier, ajoute également : « A aucun moment ils ont demandé d’arrêter d’écouter ou de filmer. Que ce soit Collard, Philippot, Alliot ou Gollnisch. » Yann Barthès revient alors sur le moment où Bruno Gollnisch, député FN « a saisi la perche ». Il précise notamment qu’il en a la preuve, grâce à des images. « C’est le service d’ordre du FN qui demande à Gollnisch de se calmer » explique l’animateur de Canal +, d’un ton presque surpris. Les journalistes ont alors été éloignés. « C’est sur les 30 mètres qui séparent le carré VIP du cordon de sécurité de CRS, que mon équipe a été tabassée par des militants FN ! » confie Yann Barthès. Puis il ajoute « Le truc intéressant c’est que Gollnisch savait que c’était une équipe du Petit Journal, les militants, eux ne le savaient pas, parce qu’ils (les journalistes) n’avaient pas le micro visible, quand ils se sont fait tabasser. »  « Et donc, Ca veut dire quoi ? », demande Léa Salamé. « Ca veut dire que çà aurait pu être n’importe qui. Ca aurait pu être vous » conclut Yann Barthès. L'animateur précise notamment que les journalistes vont bien malgré quelques courbatures.

 

Interview de Yann Barthès sur France Inter

 

Agression des journalistes du Petit Journal par des militants du Front National

 

Bruno Gollnisch s'attaque aux journalistes de Canal +

Par Yassine Safraou

Réagissez à l'actu people
Fil d'infos
People Tweet
  • 10 déc Paris Hilton @ParisHilton

    #GoodTimes at #1OakLA last night with @SofiaRichie @bobbyskallywags @TheGaloreMag @PrinceAndJacob. 💥 #Lit https://t.co/hcFZYOFVxb

    Détails
  • 10 déc Gad Elmaleh @gadelmaleh

    RT @Cyrilhanouna: Le vendredi c est tjrs la folie dans #TPMP et on fera un point sur #PetitBabaNoel https://t.co/N1WV5tiLuM

    Détails
  • 10 déc Paris Hilton @ParisHilton

    Amazing evening with my beautiful sis @SofiaRichie celebrating our @TheGaloreMag covers. ✨👯✨ https://t.co/Qa8Tmpus58

    Détails