• Non Stop People
    est disponible sur
  • Canalsat46
  • Free86
  • Orange84
TV

Yann Moix : ce destin macabre qu'il aurait souhaité à son père

Yann Moix : ce destin macabre qu'il aurait souhaité à son père
  • A-
  • A+
Partager Google+

Invité sur le plateau de Balance Ton Post ce jeudi 15 octobre, Yann Moix s'est confié sur son enfance très compliquée et sur le destin qu'il aurait souhaité pour son père.

Yann Moix a eu une enfance pour le moins compliquée. En janvier 2019, l'écrivain sortirait son nouveau livre "Orléans" dans lequel il réglait ses comptes. L'ancien chroniqueur de On n'est pas couché se confiait sur son enfance difficile, battu par ses parents et malmené par son frère. Quelques mois après la sortie dudit livre, son frère Alexandre a décidé de réagir, s'est défendu de toute violence et a dénoncé "des sévices et des humiliations d'une rare violence" dans les colonnes du Parisien. Mais il ne s'était pas arrêté là et avait fustigé son frère en dévoilant ses actes : "Tentative de défenestration du premier étage et de noyade dans la cuvette des toilettes quand j'avais 2 ans, passages à tabac récurrents dès que nos parents s'absentaient, destruction systématique de mes nouveaux jouets, jeux, maquettes, matériel de sport, souillage et appropriation de mes livres…"

"J'aurais rêvé que mon père meurt" 

Il est évidemment compliqué de prouver les faits et gestes de chacun, mais une chose est sûre, l'enfance de Yann Moix qui a récemment dézingué Florence Foresti, n'a pas été de tout repos. Les agissements de son père l'ont traumatisé, au point de lui souhaiter un destin macabre. Invité sur le plateau de Balance Ton Post, l'écrivain s'est confié sans tabou sur ce dernier. Alors que Cyril Hanouna lançait un débat sur la procréation médicalement assistée, Yann Moix qui est pour, a argumenté en expliquant que : "Le nombre de générations de gens qui ont été élevés par des femmes parce que leur père est mort à la guerre [...] et on ne voit pas qu'ils ont été plus névrosés ou plus malheureux que les autres". Il a ensuite utilisé son expérience personnelle : "Je fais partie de la catégorie de ceux qui se seraient bien passés d'avoir un père. Moi qui ai été maltraité pendant toute mon existence, ou en tout cas jusqu'à l'âge de 16 ou 17 ans, j'aurais rêvé que mon père meurt dans un accident de voiture".

Par J.F.

Réagissez à l'actu people
Fil d'infos
People Tweet
  • 28 oct Cyril Hanouna @Cyrilhanouna
    RT @BalanceTonPost: Ce soir pour la spéciale #BalanceTonPost en direct à 19h40, nous allons débriefer les annonces d'Emmanuel Macron ! Méd…
    Détails
  • 28 oct Non Stop People @NonStopPeople
    LFAUIT : pourquoi Eric Antoine était au bord des larmes en évoquant ses enfants https://t.co/8enBRcfgpn https://t.co/RGWKIeu2Qu
    Détails
  • 28 oct La Fouine @lafouine78
    RT @booska_p: .@lafouine78 adopte la drill dans son nouveau morceau https://t.co/Nu4skeBU6X
    Détails