• Non Stop People
    est disponible sur
  • Canalsat46
  • Free86
  • Orange84
TV

Yann Moix condamné par la justice après avoir qualifié Renaud Camus "d'antisémite"

Yann Moix condamné par la justice après avoir qualifié Renaud Camus "d'antisémite"
  • A-
  • A+
Partager Google+

En 2017, Yann Moix faisait référence à l’écrivain Renaud Camus en le qualifiant "d’antisémite" dans On n'est pas couché. Des propos pour lesquels il est aujourd'hui condamné en appel. Non Stop People vous en dit plus.

L’année 2019 ne commence pas fort pour Yann Moix. Depuis janvier dernier, le chroniqueur des Terriens du samedi n’en finit plus de susciter la polémique. D’abord avec ses propos jugés sexistes dans une interview pour Marie-Claire, dans laquelle il avouait être "incapable d’aimer les femmes de 50 ans". Puis, en défendant Michael Jackson, accusé de pédophilie et actuellement star du documentaire controversé Leaving Neverland. Et enfin, en provoquant la colère des journalistes de Ouest-France, qui le dépeignent comme étant "capricieux" dans leur dernier billet d’humeur. Ce jeudi 14 mars 2019, Yann Moix est à nouveau dans la tourmente alors qu’il est condamné par la justice pour une affaire datant de 2017.

Le chroniqueur condamné pour diffamation

Souvenez-vous, alors qu’il officiait encore en tant que polémiste dans On n’est pas couché, l’émission de débat de Laurent Ruquier sur France 2, Yann Moix s’en prenait vivement à l’auteur Renaud Camus. "Renaud Camus est un écrivain un petit peu misanthrope, assez antisémite, en tout cas raciste" affirmait-il avant de poursuivre que "ses idées, et notamment celle du Grand Remplacement, sont reprises par le Front national." Un jugement qui n'avait pas du tout plu au principal intéressé. Lequel s’était empressé de porter plainte pour diffamation, réclamant 30.000 euros. Si son recours à la justice n’avait pas abouti à une victoire pour Renaud Camus, l'auteur avait décidé de faire appel. D’abord relaxé,  Yann Mois est donc désormais condamné à 1000 euros de dommages et intérêts ainsi qu’à 2000 euros de frais de procédure à son opposant. La cour d’appel de Paris estime que "l’imputation d’antisémitisme était suffisamment précise" et que la preuve apportée, qui aurait pu être "plus complète", était "suffisante en l’état".

Par E V

Réagissez à l'actu people
Fil d'infos
People Tweet
  • 21 aoû Paris Hilton @ParisHilton
    Greetings from the #DoggyMansion 🏠🐶 https://t.co/QjPmDjiR7v
    Détails
  • 21 aoû Paris Hilton @ParisHilton
    Dream big. Work hard. Make it happen. https://t.co/sRGR7tuvXN
    Détails
  • 21 aoû La Fouine @lafouine78
    J’ai des gosses dans le rap français, j’aurais du mettre le plastique ✍️ #NouvelAlbumEnCours #OnVaReglerToutCa
    Détails