• Non Stop People
    est disponible sur
  • Canalsat46
  • Free86
  • Orange84
TV

Zahia et Nabilla capitalisent leurs images

Zahia et Nabilla capitalisent leurs images
  • A-
  • A+

Nathalie Nadaud-Albertini, sociologue des médias, spécialiste de la téléréalité et Patrick Baudry sociologue du corps, professeur à Bordeaux III tentent de comprendre les phénomènes Nabilla et Zahia, pour eux leur talents résident dans la capitalisation de leur image.

En quelques années, Zahia Dehar ex-prostitué engagée par l’équipe Française de football et Nabilla connue principalement pour « Les anges de la téléréalité » et ses démêlés avec la justice sont devenues des it girls. Que s’est-il passé entre leurs passés sombres et leurs notoriétés naissantes ? C’est ce que l’AFP s’est demandé, il a sollicité deux sociologues pour les aider à comprendre ce phénomène plutôt inédit…

Pour Nathalie Nadaud-Albertini, sociologue des médias, spécialiste de la téléréalité "Elles sont très différentes mais toutes deux ont une intelligence instinctive de la gestion de leur image. C'est une forme de talent. Il est vrai qu’après leur passage de l’ombre à la lumière, les interviews se faisaient très rare et tout été millimétré aux mots prés, pas de dérapages ni de précision particulière sur quoi que ce soit…

Pour la sociologue, Nabilla a su jouer de ses charmes et son manque de culture a provoqué de la tendresse chez les spectateurs. Elle "a su assumer ce qu'on lui reprochait. Elle a énormément d'autodérision et en joue, elle est spontanée, proche des gens" C'est quelque chose que les marques repèrent. Ça fait vendre, surtout en période de crise. Elles véhiculent de la légèreté et l'idée que tout le monde a sa chance"

De plus, le concept de la reconversion et de la nouvelle chance est aussi un phénomène qui fonctionne très bien " Il y a aussi quelque chose de très volontaire avec l'idée d'une deuxième chance. Ça peut agacer mais ça réconforte aussi" rajoute-t-elle.

Pour Patrick Baudry sociologue du corps, professeur à Bordeaux III. "C'est la logique de l'enseigne, de ce qu'on survole, tout le contraire de l'intériorité et de la profondeur. Je gère mon image et si mon nom devient une marque, je gagne. C'est satisfaisant, ça rapporte de l'argent. On est dans une logique de dérision totalement assumée".

Cette image leur a permit à elle deux de se reconstruisent dans beaucoup de choses différentes, Zahia est désormais la petite protégée de Karl Lagarfeld et Nabilla celle de Jean Paul Gaultier qui lui a fait porter sa nouvelle collection à la Fashion Week.

Zahia a fait appel à First Mark International Limited pour parfaire son image qui est désormais " construite sur le porno chic mais à travers des stéréotypes du corps féminin, une transgression très normée donc". Selon l’un de ses avocats Anne-Marie Pecoraro "La stratégie est basée sur une image luxe, savoir-faire, couture avec un côté ludique très porteur sur la clientèle asiatique". C’est ce qui lui a permis de créer ses collections de lingerie mais aussi de faire un concept store boudoir intitulé L’éclaireur dans le 8ème arrondissement mélangeant la gourmandise à la lingerie.

Vous l’avez donc compris, la recette pour percer et devenu une célébrité après une période noire c’est d’avoir une communication rodé dans laquelle on se dévoile sans trop en dévoiler non plus afin de susciter l’intérêt du public pour qu’ils aient encore et toujours envie d’avoir des nouvelles…

Par Barbara Sebag

Réagissez à l'actu people
Fil d'infos
People Tweet
  • 29 mar Bruno Mars @BrunoMars
    We Made It!! 24kMagicWorldTour https://t.co/a0WMyeqB2l
    Détails
  • 29 mar Shakira @shakira
    El ‘Deja Vu’ de Shakira y @PrinceRoyce, casi 20 millones de visitas en cuatro días https://t.co/y7j1RXni74 ShakHQ via @mundodeportivo
    Détails
  • 29 mar Non Stop People @NonStopPeople
    .@Adele en pleurs, la chanteuse ne veut plus partir en tournée ! https://t.co/TDI2EKXEUe https://t.co/R6P1HxgksW
    Détails